Pierre Ménès

Affaire Benjamin Grivaux, Pierre Ménès s’en mêle

C’est l’actualité de ce vendredi sur Paris, un candidat majeur de la course à la Mairie de la capitale s’est retiré des élections en la personne de Benjamin Grivaux. 

En quelques heures seulement, Benjamin Grivaux a vu son ambition de devenir Maire de Paris s’écrouler. Depuis mercredi soir, une vidéo intime et des extraits de « sextos » envoyés par l’homme politique à une de ses relations ont été divulgués sur les réseaux sociaux, enflammant la toile et provoquant le retrait de sa candidature pour « protéger sa famille ». L’artiste russe vivant à Paris Piotr Pavlenski a revendiqué la publication de ces vidéos, désirant porter atteinte à Benjamin Grivaux, qui trompait ses électeurs selon lui en mettant en avant sa famille et ses valeurs familiales. En très peu de temps, l’effet boule de neige a donc tout dégommé sur son passage, forçant le candidat de La République En Marche à lâcher sa campagne. Un procès lapidaire aux yeux de Pierre Ménès, dégoûté par la violences des réseaux sociaux, et qui compare même le cas de l’homme politique à celui de Saïd Chabane, président du SCO d’Angers placé en garde à vue après des accusations de harcèlement sexuel. 

« Tous les coups sont donc permis. Comme avec le président Chabane la présomption d’innocence a été sacrifiée sur l’autel des juges des réseaux sociaux. C’est plus que déplaisant c’est scandaleux », a lancé le consultant de Canal+, qui mélange un peu deux affaires complètement différentes tout de même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer