Pierre Ménès

ASSE : Pierre Ménès enterre déjà Sablé

Une semaine après la mise à l’écart de Claude Puel, l’AS Saint-Etienne n’a pas vraiment eu d’électrochoc sous les ordres de Julien Sablé contre Reims (0-2).

Suite à une période un peu meilleure en novembre, le club du Forez est complètement en train de retomber dans ses travers du début de saison. Tout simplement parce que les Verts viennent d’enchaîner quatre défaites de rang. Si le lourd revers subi contre Rennes la semaine passée (0-5) avait coûté la place de Claude Puel, la défaite encaissée à Reims samedi soir n’a pas permis à Julien Sablé d’entrer parfaitement dans son rôle de coach intérimaire. À cause de ce nouveau revers, l’ASSE conforte donc sa place de lanterne rouge du championnat de France, avec 12 points après 18 journées. Un bilan plus que négatif qui fait peur à Pierre Ménès.

Sablé jusqu’à la fin de la saison ? « Ce n’est pas souhaitable »

« Reims a continué à creuser le tombeau d’une équipe de Saint-Etienne désarmante de faiblesse et qui, en plus, a une malchance incroyable puisque Green s’est blessé au bras sur une sortie aérienne, que Bouanga a été expulsé pour un geste d’humeur inutile et qu’elle a concédé un penalty pour une faute de Green sur Ekitike. Menés 1-0 au repos et en infériorité numérique, les Stéphanois n’ont rien pu faire alors que les Rémois étaient pourtant très attentistes. Bilan, les Verts n’ont pas cadré une frappe du match – ce qui est un problème pour espérer revenir au score – et les Champenois ont fini par inscrire un second but par Mbuku en fin de match. Sainté cherche donc un nouvel entraîneur. J’ai cru lire que les dirigeants ont envisagé un temps de laisser Sablé finir la saison. Je pense que ce ne sera pas le cas et surtout, que ce n’est pas souhaitable. En face, les Rémois prennent des points importants et s’éloignent de la zone dangereuse. Mais bon, ce n’était pas un samedi soir épatant… », a lancé le journaliste de Pierrot le foot, qui sait que Sainté va devoir lutter très fort pour son maintien en L1 cette saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page