Pierre Ménès

CAN : Pierre Ménès se lâche sur l’amateurisme en Afrique !

De manière inexplicable, l’arbitre du match entre la Tunisie et le Mali a donné le coup de sifflet final avant la fin du temps réglementaire à deux reprises. De quoi choquer de nombreux observateurs comme Pierre Ménès, déçu pour l’image de la Coupe d’Afrique des Nations.

Compte tenu du contexte, la Coupe d’Afrique des Nations n’avait vraiment pas besoin de telles erreurs. A l’occasion du match entre la Tunisie et le Mali mercredi, l’arbitre a étrangement donné le coup de sifflet final à cinq minutes du terme, avant de rappeler les acteurs, et de renvoyer tout le monde au vestiaire une deuxième fois à 15 secondes de la fin du temps réglementaire. Finalement, les joueurs ont encore été rappelés pour jouer le temps additionnel, mais les Tunisiens ont refusé de se présenter. Un épisode nuisible pour l’image de la compétition, regrette Pierre Ménès, sans ménager l’organisation.

« C’est quand même une tache importante parce qu’on n’a jamais vu ça en Afrique, ni en Asie, ni en Amérique du Sud, ni en Europe. On n’a jamais vu un arbitre siffler la fin d’un match cinq minutes avant, et de nouveau quelques secondes avant la fin du temps réglementaire, a réagi le journaliste sur son site. Un arbitre qui avait été suspendu pour corruption en Ligue des Champions africaine en 2018. Pour la crédibilité de la compétition, ce n’est pas top. Je vois déjà les Africains me tomber dessus en disant que tous les prétextes sont bons pour dénigrer la CAN, mais il ne faut pas donner le bâton pour se faire battre. »

« Et encore, je vous fais grâce de l’hymne mauritanien, où ils se sont trompés trois fois sans jamais mettre le bon. C’était arrivé au Stade de France, mais pas trois fois. C’est une journée qui fleure bon l’amateurisme et qui ne fait pas de bien à la compétition, a critiqué Pierre Ménès. C’est dommage, parce que même si le spectacle est pauvre, on a quand même des matchs cohérents et d’un niveau athlétique remarquable, sachant que cette compétition arrive comme un cheveux sur la soupe entre le Covid et la non-préparation des équipes. » Espérons pour la CAN que les bugs sont terminés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page