Pierre Ménès

EdF : Camavinga, la seule bonne nouvelle de la soirée pour Pierre Ménès

Ce mardi soir, l’équipe de France a dominé la Croatie lors de la deuxième journée de la Ligue des Nations (4-2).

Trois jours après son timide succès en Suède (1-0), la France a une nouvelle fois affiché un visage mitigé. Assez friable en défense, la formation de Didier Deschamps a été assez efficace devant. Grâce à des buts de Griezmann (43e), Upamecano (65e) ou de Giroud (77e sur penalty), la France a conforté sa deuxième place dans le Groupe 3 de la Ligue des Nations, derrière le Portugal à la différence de buts. Si certains joueurs ont marqué des points dans le 3-5-2 tricolore, comme Ben Yedder ou Martial, qui ont montré de belles choses à la pointe de l’attaque, l’évènement de la soirée a été l’entrée en jeu d’Eduardo Camavinga. Sélectionné pour la première fois durant ce rassemblement de septembre, le milieu de terrain rennais a remplacé Kanté après l’heure de jeu. À 17 ans, 9 mois et 29 jours, Camavinga est ainsi devenu le plus jeune international français depuis 1945, devant un joueur précoce comme Kylian Mbappé (18 ans, 3 mois et 5 jours).

« Eduardo Camavinga, enfin une bonne nouvelle »

Cette grande première du Rennais a en tout cas enthousiasmé Pierre Ménès. « Les mots me manquent pour qualifier la première période. Un super mouvement et un coup de pot masquent 45 minutes affligeantes. Mais on va encore me dire que c’est super sûrement. Eduardo Camavinga, enfin une bonne nouvelle », a lancé, sur Twitter, le journaliste de Canal+, qui sait que Camavinga représente l’avenir des Bleus dans l’entrejeu. Auteur d’une très belle entrée en jeu, avec des percées et des choix toujours pertinents, le milieu pas encore majeur a profité de sa première sortie au Stade de France pour confirmer qu’il avait déjà le niveau international. Ce qui sera sûrement suffisant pour aller à l’Euro 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page