Pierre Ménès

EdF : Pierre Ménès nomme les deux moteurs des Bleus

Lors du succès de l’équipe de France contre le Portugal en Ligue des Nations samedi (1-0), plusieurs champions du monde ont retrouvé leur meilleur niveau.

Pour terminer premier de son groupe et valider ainsi son billet pour la phase finale de la Ligue des Nations, qui se déroulera en octobre 2021, la France devait faire un bon résultat à Lisbonne. Ce qui a été le cas, et avec la manière. Puisque la formation de Didier Deschamps a montré un très beau visage d’un point de vue collectif. Lors de ce match contre les Portugais, la France a sûrement retrouvé son système, le 4-2-3-1, et son bloc défense – milieu. Si Pierre Ménès a donné des bonnes notes à Lloris (8/10), à la défense composée de Pavard, Varane, Kimpembe et Hernandez (7), ainsi qu’à Rabiot (7), auteur d’un grand match, le journaliste de Canal+ a particulièrement apprécié le retour en grâce de Paul Pogba et de Ngolo Kanté, un duo avec lequel la France n’a jamais perdu (20 victoires et 6 nuls en 26 matchs).

« L’indispensable Kanté a encore frappé »

« Kanté (8) : Souvent, il m’agace à jouer trop de ballons vers l’arrière. Cette fois, il a montré qu’il était capable de jouer vers l’avant. Alors il ne faut pas oublier que son poste, c’est milieu défensif et il l’occupe très bien. Il a gratté beaucoup de ballons, il a fait des fautes et il a surtout marqué le but de la victoire en suivant jusqu’au bout une frappe de Rabiot. L’indispensable Kanté a encore frappé. Pogba (7) : Ce n’est pas le même mec qui a joué contre la Finlande il y a quatre jours. Là, on est au-delà de la résurrection. On a vu hier un joueur dense physiquement, même s’il a pioché sur la fin, ce qui est un peu normal vu l’intensité du match. Très précis techniquement, très à l’aise sous pression… On a retrouvé le Pogba de 2018 », a lancé, sur son blog, Ménès, qui n’a par contre pas apprécié la prestation du duo offensif composé de Martial et de Coman…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page