Pierre Ménès

JO : Pierre Ménès monte au créneau pour sauver Ripoll

Noël Le Graët a décidé de soutenir Sylvain Ripoll, malgré le double fiasco de l’Euro espoirs et des Jeux Olympiques, où les Français n’ont pas brillé.

Concernant le rendez-vous de Tokyo, alors que le peuple tricolore rêvait de voir Kylian Mbappé, Eduardo Camavinga, Houssem Aouar ou Boubacar Kamara, ce sont finalement les remplaçants que les clubs ont bien voulu laisser partir qui ont tenté de se débrouiller. Cela a donné un sacré fiasco, avec notamment deux grosses défaites face au Japon et au Mexique. Le sélectionneur est bien évidemment pointé du doigt, même si Pierre Ménès a tenu à nuancer les critiques à l’égard de l’ancien coach de Lorient. Pour le consultant récemment remercié par Canal+, il est trop facile de pointer du doigt Sylvain Ripoll, et la mission de faire une équipe capable d’aller chercher une médaille olympique était totalement impossible étant donné les circonstances.  C’est ce que Pierre Ménès a tenté de faire comprendre à un internaute sur les réseaux sociaux. 

« Franchement je ne considère pas Ripoll comme un cador mais là c’était injouable. Équipe en carton sans préparation ni automatismes. Faut il rappeler qu’on a été à deux doigts du forfait ? », a livré un Pierre Ménès qui a ensuite du se défendre sur le fait qu’il n’était pas « ami » avec Sylvain Ripoll, et qu’il ne détenait pas systématiquement les entraineurs français en raison de leur nationalité. « Je ne pense pas toujours avoir été tendre avec DD même en 2018. Je pense juste que malgré le niveau discutable de Ripoll ces JO étaient suicidaires », a analysé Pierre Ménès, pour qui aucun entraineur n’aurait pu faire mieux en si peu de temps et avec un effectif monté à la dernière minute. 

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page