Pierre Ménès

L1 : Des arbitres médiocres, Pierre Ménès en a ras-le-bol

Depuis quelques mois maintenant, le niveau de l’arbitrage français fait débat. Le week-end dernier a encore causé du tort à certaines équipes.

La rencontre entre l’Olympique Lyonnais et le LOSC a beaucoup fait parler. En cause ? Un but refusé à Lucas Paqueta qui n’aurait sans doute pas dû l’être. Aussi, pendant le match entre Strasbourg et Nice, une expulsion de Dante n’a pas plu aux fans et observateurs. En cause, Clément Turpin, Mikaël Lesage ou encore Stéphanie Frappart. Après la rencontre entre Lyon et Lille, Pascal Garibian, patron des arbitres, a reconnu l’erreur sur le but de Paqueta. Mais plus que cette erreur, c’est la relation entre joueurs et arbitres qui semble endommagée. Ce n’est pas Pierre Ménès qui dira le contraire.

Pierre Ménès dépité par l’arbitrage français

Lors d’une vidéo sur Pierrot le foot, le consultant a donné son avis sur le sujet. “Voilà que nos amis arbitres sont en stage. Force est de constater que le niveau de l’arbitrage en France est terrible. Le plus grave, c’est que ça touche nos stars. Stéphanie Frappart, la meilleure arbitre du monde, Clément Turpin censé être notre numéro 1. Stéphanie Fappart a eu une arbitrage incohérent et Clément Turpin a refusé un but valable à Paqueta et l’OL. Que Turpin se laisse déjuger par la VAR est un événement et ce que dit Garibian en est un autre. Cela veut dire quoi ? Monsieur Lesage va-t-il être suspendu ? En résumé de tout ça, qu’est-ce qui justifie que Stéphanie Frappart soit mise sur un piédestal ? Le problème, c’est l’opacité. On ne sait pas comment ils sont notés. La sentence tombe à la fin et on ne sait pas de quoi il en retourne. J’en ai marre de voir des joueurs prendre des cartons jaunes pour rien. Letellier a mis un carton à Rami alors qu’il venait calmer un joueur de son équipe. Marquinhos a pris encore un jaune face à Saint-Etienne. Garibian a utilisé le mot ‘magistral’. Cela ne me plait pas du tout. (…) Il manque un dialogue avec les joueurs. Il n’y a plus de relation de confiance entre les arbitres et les joueurs. Cela fait des années que Garibian est à la tête des arbitres et que ça ne change pas. ll faudrait donc peut-être changer de patron”, a notamment indiqué Pierre Ménès, inquiet pour la suite des événements si rien ne change dans l’arbitrage français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page