Pierre Ménès

LdC : Après City-PSG, Pierre Ménès s’en prend à Guardiola

Malgré la victoire convaincante face au Paris Saint-Germain (2-1) mercredi en Ligue des Champions, Manchester City n’a pas séduit Pierre Ménès. Au contraire, le journaliste n’est pas fan du style Pep Guardiola.

Au vu de la rencontre, le score paraît flatteur pour le Paris Saint-Germain. Le seul but d’écart ne reflète absolument pas la maîtrise de Manchester City qui n’a que rarement été mis en danger. Sans les sauvetages de Presnel Kimpembe et d’Achraf Hakimi, sans compter les arrêts de Keylor Navas et le poteau touché par Ilkay Gündogan, les Citizens se seraient envolés dès la première période. Pas de quoi s’emballer pour Pierre Ménès, loin d’être fan de la philosophie du manager Pep Guardiola.

« Oui, le PSG a été dominé. Mais je rappelle, pour mémoire, que lors de la dernière finale de Ligue des Champions (perdue contre Chelsea 1-0, ndlr), City avait aussi eu la balle pendant presque tout le match, s’est souvenu le journaliste sur sa plateforme. Très honnêtement – je sais que je vais m’attirer les foudres de beaucoup en disant cela mais tant pis – ce football de Guardiola me saoule. Et je note quand même avec un sourire en coin que Manchester a enfin trouvé la faille quand un vrai attaquant de pointe est rentré, Jesus en l’occurrence. »

« Parce que c’est bien gentil de faire tourner le ballon, de multiplier les grandes transversales d’un côté à l’autre et de faire le pressing. C’est super, ça donne l’impression que tu écrabouilles l’adversaire mais au niveau concrétisation, il n’y a pas grand-chose. Mis à part la frappe sur le poteau de Gündogan, les Skyblues se sont créé les occasions normales d’une équipe de haut niveau qui joue à domicile et traite d’égal à égal avec son adversaire », a estimé Pierre Ménès, alors que les Parisiens avaient la tête sous l’eau, surtout en première période.

Un commentaire

  1. Dans le fond, il n’a pas complètement tort. On a l’impression de voir une équipe qui te dit « attends, attends tu vas voir ce que tu vas voir » mais qui au fond s’agite, gesticule, joue les danseuses et qui ne fait finalement pas beaucoup mieux que l’adversaire pourtant archi dominé. Parce qu’il faut bien reconnaitre qu’en terme d’efficacité, ManCity c’est pas le Bayern ou Liverpool quand même. Contre une équipe de Paris comme celle d’hier soir, le Bayern en plantait au moins 4 ou 5, et encore en levant le pied après le 5eme. Alors oui, ManCity a gagné 2-1 (Paris avait mieux gagné à la maison) mais bon, les anglais jouaient à domicile, ils ont certes archi dominé leur adversaire mais pour finalement ne gagner qu’avec le minimum d’écart. Alors pour moi, des buteurs, oui, des « danseuses », bof.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page