Pierre Ménès

L’OL domine Nice, Ménès n’en croit pas ses yeux

Après une grosse désillusion sur la pelouse de l’AS Monaco lors de la journée précédente, l’OL. A su relever la tête ce samedi face à l’OGC Nice, et de forte belle manière.

Avons-nous assisté à un tournant pour l’Olympique Lyonnais ce samedi soir dans le cadre de la 24e journée de Ligue 1 ? Si au niveau du jeu, cela n’a pas non plus été la folie pure, les Gones ont tout de même glané un succès face à un concurrent direct pour les places qualificatives à la prochaine édition de la Ligue des Champions et ce, avec une manière tout à fait appréciable. Ainsi, grâce à des réalisations signées Moussa Dembélé et Karl Toko-Ekambi, l’OL s’est offert les Aiglons azuréens sur le score de 2-0, ce qui leur permet de recoller à cinq points de leurs adversaires du jour. 

Un OL plus que surprenant…

Forcément, avec un Peter Bosz de plus en plus critiqué par les supporters lyonnais et surtout par les observateurs, un tel résultat va lui permettre une certaine hauteur pour le reste de la saison, l’OL étant totalement relancé dans la course au podium mine de rien. Un résultat sur lequel est revenu Pierre Ménès via son site personnel. C’est simple, l’ancien journaliste de Canal+ a été subjugué par ce qu’a pu proposer l’OL durant cette partie capitale.

« En soirée, les Lyonnais jouaient très gros dans leur stade face à des Niçois lancés dans un duel à distance avec l’OM pour la seconde place. Et j’ai vu un match qui m’a estomaqué. D’où l’OL a-t-il pu sortir une prestation comme celle-là ? Alors entendons-nous bien : Lyon avait récupéré des forces vives avec Toko-Ekambi, plus Ndombélé et Faivre qui étaient alignés d’entrée. Mais quand même. (…) Mais jamais je n’ai vu l’OL à ce niveau en Ligue 1 cette année. Jamais ! Au niveau du pressing, de la qualité des transmissions, de la complémentarité, tout semblait évident alors que depuis des mois tout semblait compliqué. Je sais bien que c’est la magie du foot qui fait que parfois, tu trouves des ressources inespérées. Mais ce match, les hommes de Bosz l’ont dominé de la tête et des épaules, du début à la fin et sans aucune baisse de régime ni de pressing. Même Thiago Mendes, régulièrement honni par les supporters lyonnais, a fait un grand match en défense », a exposé un Pierre Ménès apparemment surpris de ce qu’il a pu voir ce samedi soir. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page