Pierre Ménès

L’OM a le champ libre, Nice peut s’en mordre les doigts

La 24e journée de Ligue 1 s’est lancé avec la victoire, sur le fil, du PSG face au Stade Rennais (1-0). 

Une journée qui réussit plutôt bien aux grosses écuries de l’élite hexagonale pour l’heure. En effet, après le PSG, ce sont respectivement Lille et l’OL qui ont été glanés de précieux points, des points qui leur permet de grappiller quelques positions au classement. Opposés à Nice, les joueurs de Peter Bosz ont su faire le travail au terme d’une prestation aboutie (2-0. De leur côté, les Aiglons font la très mauvaise affaire de cette journée.

C’est à l’OM de jouer

Car oui, déjà défaits lors de la précédente journée à domicile par Clermont, les joueurs de Christophe Galtier enchaînent donc un deuxième revers de rang. Mais surtout, cette nouvelle défaite permet à l’étau de se resserrer, devant comme derrière : l’OL revient ainsi à 5 points, tandis que l’OM pourrait compter quatre unités d’avance à l’issue de cette 24e journée. Pour cela, il faut que Jorge Sampaoli et sa troupe viennnt à bout du FC Metz ce dimanche soir. Une véritable aubaine, comme l’a exposé Pierre Ménès sur son site personnel. Même si cet avantage ne serait pas encore décisif, il y a fort à parier que cette passe comptera en fin de saison…

« Le problème pour le Gym, c’est que l’OM a maintenant une balle de break. En l’emportant à Metz dans la soirée, les Olympiens compteraient 4 points d’avance. Rien de rédhibitoire à 14 journées de la fin, mais il faut que les Niçois aient un peu plus de personnalité et de constance. Parce qu’ils ont autant déçu que les Lyonnais – qui ne sont plus qu’à 5 points derrière – ont enthousiasmé », a indiqué Pierre Ménès plutôt défaitiste face au niveau affiché par les Niçois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page