Pierre Ménès

Médias : 500 000 euros, Canal+ a bien payé Pierre Ménès

Bientôt de retour sur la scène médiatique au coeur du football français, Pierre Ménès a négocié un joli chèque lors de son départ de Canal+.

Ces dernières semaines, Pierre Ménès a multiplié les teasings autour de son retour. Mais c’est désormais officiel, l’ancien consultant de Canal+ va lancer son propre média, à savoir le « Pierrot Football Club », le 12 octobre prochain. Avec l’aide de Reworld Media, Ménès compte bien redevenir lui-même. Car depuis sa mise à l’écart de l’antenne de Canal en mars dernier, l’homme de 58 ans a dû garder le silence. Il faut dire que son dossier a traîné sur les bureaux des dirigeants de la chaîne cryptée. Coupable de comportements sexistes à l’encontre de plusieurs de ses anciennes collègues, Ménès a en tout cas perdu pas mal d’argent dans l’affaire.

Puisqu’outre la perte de contrats, comme celui avec EA Sports pour les commentaires du jeu vidéo FIFA, il a aussi perdu son CDI à Canal, où il était arrivé en 2009. Pourtant, au départ, Ménès était persuadé que Maxime Saada allait le sauver, tout en le remettant sur le plateau de CFC une fois l’affaire tassée. Mais pas du tout, la direction de C+ a directement choisi d’évincer sa star. Une enquête a alors été ouverte pour vérifier les faits. Et en fin de saison, les négociations entre les avocats des différentes parties ont débuté, jusqu’à sa sortie officielle en juillet.

« Vu ce qu’ils m’ont payé, c’est qu’ils n’avaient rien à me reprocher »

Pour se défaire de Ménès, Canal a dû sortir le chéquier. S’il a demandé un million d’euros pour faire ses valises, Ménès aurait finalement touché 500 000 euros, selon les informations de L’Equipe. « Vu ce qu’ils m’ont payé, c’est qu’ils n’avaient rien à me reprocher », lance le journaliste. En effet, aucune plainte n’est tombée après les révélations, et aucune enquête n’a été ouverte auprès du parquet de Nanterre. Pour le principal intéressé, le lynchage médiatique subi a été injuste, d’autant plus qu’il ne regrette pas ses agissements du passé. Désormais en froid avec de nombreuses personnes à Canal, et notamment avec Hervé Mathoux, qui « est mort » selon les dires de son ancien collègue, Ménès va tenter de rebondir sur sa propre plateforme, pour essayer d’oublier cette affaire. Avec un joli pactole en poche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page