Pierre Ménès

OGCN : Pierre Ménès compare Nice au PSG

Samedi, lors de la suite de la 15e journée de Ligue 1, l’OGC Nice est tombé de très haut sur sa pelouse contre le FC Metz (0-1), la lanterne rouge du championnat de France.

Ce duel des extrêmes entre le second niçois et le dernier messin devait logiquement tourner en la faveur des Aiglons. Sauf que dans le football, la logique n’est pas toujours logique. Et cela s’est confirmé samedi à l’Allianz Riviera, où l’équipe de Christophe Galtier a chuté contre celle de Frédéric Antonetti, l’ancien coach de l’OGCN. Malgré une nette domination, avec 70 % de possession de balle et 20 tirs à quatre, Nice n’a pas réussi à trouver la faille face au FCM. Pire encore, le club azuréen a fini par perdre. Toujours deuxième de la L1, en attendant les matchs dominicaux de Rennes et de l’OM, Nice vient d’enchaîner deux défaites en trois matchs. Ce qui n’est pas vraiment digne d’un dauphin du PSG, ou plutôt si d’après Pierre Ménès.

« Nice et le Paris Saint-Germain se ressemblent »

« Finalement, Nice et le Paris Saint-Germain se ressemblent : ils sont bien classés, gagnent très régulièrement, mais on ne peut pas dire que ces deux équipes ont un vrai fond de jeu ni même une identité. Ce sont deux équipes qui s’imposent au caractère, sauf que contre Metz, le caractère niçois n’a pas suffi. On a vu une équipe totalement dépourvue d’imagination, de précision et qui ne sait même pas se créer tant d’occasions de but que cela. Oukidja et sa défense ont neutralisé les assauts désordonnés des Azuréens. C’est d’ailleurs de Centonze qu’est venu la lumière puisqu’il est au départ d’une action où il décale De Préville sur la droite, le centre à ras de terre de l’ancien Girondin étant repris par le même Centonze qui a bien suivi et trompe Benitez d’un tir croisé du pied droit. Il restait alors un bon moment à Nice pour revenir au score, mais les Aiglons ont trop manqué de tout pour tromper une défense aussi motivée et aussi bien organisée. C’est un coup d’arrêt, le deuxième consécutif à domicile après la défaite contre Montpellier et il va falloir que les Niçois trouvent rapidement autre chose », a lancé le journaliste de Pierrot le foot, qui pense que Nice ne pourra pas viser très haut sans un meilleur contenu dans le jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page