OLPierre Ménès

OL : Après l’Avare de Molière la VAR de Pierre Ménès

Vendredi soir, la VAR s’est mise en action au moment où Ruddy Buquet a été amené à se pencher sur la faute commise par Cesc Fabregas sur Léo Dubois, le joueur monégasque s’essuyant les crampons sur l’arrière de la cheville du joueur lyonnais sans que l’on sache réellement si c’était volontaire ou pas. L’arbitre n’a, lui, pas hésité et a renvoyé Fabregas vers les vestiaires. Pour Pierre Ménès, même s’il est dur de se faire une opinion sur l’intentionalité, ou pas, de la faute, il n’y avait guère d’autre choix que de coller un rouge à Fabregas. Mais pour cela, l’usage de la VAR était indispensable, et pas qu’un peu.

« L’expulsion de Fabregas a été déterminante dans le scénario de ce match. Un carton rouge que j’ai d’abord trouvé grotesque. Et puis, après avoir revu dix fois les images, même si c’est involontaire et en fin de course, le milieu espagnol peut gravement blesser Dubois. Donc, voilà le genre de cas où c’est à la libre appréciation de l’arbitre », explique le consultant de Canal+, qui n’est donc pas de ceux qui hurlent au scandale après cette décision de l’arbitre.

Bouton retour en haut de la page
Fermer