Pierre Ménès

OL : Guimaraes est déjà le patron à Lyon, Pierre Ménès est bluffé

Débarqué en France il y a seulement quelques semaines lors du dernier mercato hivernal, Bruno Guimaraes est déjà devenu le maître à jouer de l’Olympique Lyonnais.

Trois matchs, 270 minutes au compteur, et Bruno Guimaraes est déjà adopté par tout le monde au sein du club rhodanien. Acheté pour 20 millions d’euros en provenance de l’Athletico Paranaense en janvier dernier, le milieu brésilien a montré toute l’étendue de son talent, et notamment contre la Juventus en Ligue des Champions et l’ASSE en Ligue 1, la semaine dernière. Recruté par Juninho, au nez et à la barbe de l’Atlético de Madrid, le joueur de 22 ans vient donc d’enchaîner trois rencontres à un très haut niveau. Suffisant pour recevoir les félicitations de Pierre Ménès.

Guimaraes, « un maillon déjà important dans l’effectif lyonnais »

« Guimaraes fait forte impression. Ce qu’il fait avec la balle, c’est pas extravagant. Il prend quand même très peu de risques au niveau du dribble, très peu de risques au niveau du jeu long, du jeu dans les intervalles, sauf à de rares exceptions. Par contre, il donne toujours le ballon dans le bon tempo, très souvent vers l’avant. Il fait des petites passes de 10-15 mètres qui font toujours avancer l’équipe. Et puis ça aussi a un double avantage. Déjà, ça enlève Tousart de ce rôle de sentinelle où il était trop mièvre dans la relance. Alors que là, un petit peu plus haut sur le côté droit, il apporte plus de densité sur le plan physique. Et puis ça a aussi le mérite de décharger Aouar de pas mal de tâches défensives et de le voir plus se concentrer sur l’avant. Guimaraes bonifie les autres, donc effectivement, je pense que c’est un maillon déjà important dans l’effectif lyonnais », a expliqué le journaliste de Canal+. « Malade », mais quand même présent dans le groupe de Rudi Garcia pour la demi-finale de Coupe de France de l’OL, Guimaraes pourrait cependant souffler contre le PSG ce mercredi soir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page