Pierre Ménès

OL : La VAR a tué Lyon, Pierre Ménès s’énerve

Dimanche, en clôture de la 20e journée de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais a chuté sur sa pelouse face au FC Metz (0-1).

Après une impressionnante série de 16 matchs sans la moindre défaite, le club rhodanien est retombé de son petit nuage au Groupama Stadium. Défait sur le plus petit des écarts, à cause d’un but de Leya Iseka à la 90e minute de jeu, l’OL était pourtant tout proche d’un bon résultat. Mais l’ouverture du score de Toko Ekambi à la 74e a finalement été refusée par la VAR pour un hors-jeu actif d’Aouar au départ de l’action. Une décision qui a forcément fait polémique sur les réseaux sociaux ces dernières heures. Et pour Pierre Ménès, l’arbitrage a clairement joué un mauvais tour aux Gones.

« La VAR a outrepassé son rôle »

« Je m’attendais à ce que Lyon souffre face à une équipe de Metz que j’ai souvent trouvée remarquable à l’extérieur. On sait que c’est une équipe qui a des aptitudes défensives mais elle affiche aussi de belles qualités dans les sorties de balle et elle a eu de très belles occasions, autant que l’OL pour être honnête avec notamment un poteau et une barre. Mais le facteur X de cette formation lorraine, c’est Boulaya. L’international algérien a un talent fou, à l’image de son râteau sur Caqueret et son décalage pour Leya Iseka sur le but messin. Une action sur laquelle Lopes semble hésiter à sortir – c’est assez rare chez lui – ce qui l’empêche de pouvoir intervenir. Et voilà comment Metz a réussi ce qui n’est même pas un exploit vu la physionomie du match, mais une superbe performance. Côté OL, on s’aperçoit que le milieu aligné était sans doute trop uniforme. Entre Caqueret, Mendes et Paqueta, pas un milieu n’a porté le jeu vers l’avant. Paqueta est censé être celui-là, mais il ne l’a pas fait tant que ça sur ce match. Quant à Memphis, il est certes à l’origine des meilleures occasions lyonnaises, mais il était moins en réussite que la semaine passée à Rennes. Maintenant, il est clair que le but refusé à Toko-Ekambi pour une position de hors-jeu d’Aouar pose problème. À mon sens, la VAR a outrepassé son rôle en prenant la décision d’invalider ce but que Madame Frappart avait accepté. Reste qu’après ce revers, l’OL cède donc sa place de leader au duo parisiano-lillois et pointe à deux points. Avec les retours en force de Monaco et de Rennes, ce championnat est encore loin d’avoir livré sa vérité et on n’est peut-être pas au bout de nos surprises… », a lancé le journaliste de Canal+, qui sait que l’OL a grillé un sacré joker dans la course au titre. Tout cela à cause de la VAR…

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page