Pierre Ménès

OL : Lyon est en danger, Pierre Ménès accuse l’arbitre

En perdant sur la pelouse de l’OGC Nice dimanche (1-2), l’Olympique Lyonnais a clairement fait la mauvaise opération du week-end dans la course au podium en Ligue 1.

Si l’on excepte Montpellier, qui a lourdement chuté sur la pelouse du Paris Saint-Germain (0-5), l’OL est effectivement la seule équipe du Top 6 à avoir perdu lors de la 22e journée de championnat. Puisque dans le même temps, Rennes (3e) et Lille (4e) ont fait le plein, alors que l’OM (3e) a avancé d’une case. À cause de ce premier revers de l’année 2020, Lyon s’est donc plongé dans de sales draps. Puisque dans la course au podium, la formation de Rudi Garcia se retrouve désormais à onze unités de Marseille et huit de Rennes, deux clubs solidement attachés derrière le leader parisien. Autant dire que ce faux pas peut faire très mal. Mais au final, les Gones ne peuvent s’en prendre qu’à eux-même ou presque, selon Pierre Ménès.

« Des décisions arbitrales étranges »

« Ce dimanche a commencé par la défaite de Lyon à Nice. Un match qui a basculé sur des décisions arbitrales étranges qui ont pas mal pollué le premier acte. Je trouve personnellement le carton rouge de Marçal très sévère, pour une faute assez anodine avec cette main posée sur l’épaule de Boudaoui. En revanche, quand Marcelo se permet de relever Claude-Maurice en le chopant par son maillot comme si c’était un paquet de linge sale, je suis désolé mais ça, c’est rouge. Comme celui reçu par Ounas, mérité. Les Niçois ont ouvert le score grâce à Dolberg. Toko-Ekambi a égalisé de près sur une remarquable action côté gauche d’Aouar. Après le repos, les Lyonnais ont disparu de la circulation en se montrant inoffensifs devant, peu présents au milieu de terrain et souvent en difficulté derrière. Et c’est sur un centre tendu de Boudaoui que Dolberg a réussi le doublé. C’est évidemment un coup d’arrêt pour l’OL, qui peut pourtant difficilement se permettre de laisser des points en route dans son opération remontée vers le podium », a écrit, sur son blog, le journaliste de Canal+, qui sait que l’OL n’aura plus le droit à l’erreur en L1, et notamment dans les gros matchs, si le club de Jean-Michel Aulas ne veut pas vivre une première saison sans Ligue des Champions depuis 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page