Pierre Ménès

OL-OM : Pierre Ménès rejoint Cardoze et attaque Aulas

Pour le jet de bouteille sur le Marseillais Dimitri Payet, Lyon a écopé d’un point de pénalité ferme et d’un deuxième match à huis clos. Tandis que la rencontre arrêtée sera rejouée sans public au Groupama Stadium. Des sanctions insuffisantes selon Pierre Ménès.

La commission de discipline a rendu son verdict mercredi soir. Après l’arrêt de l’Olympico provoqué par un jet de bouteille sur Dimitri Payet, Lyon a écopé d’un point de pénalité ferme et d’un deuxième match à huis clos. Tandis que la rencontre arrêtée face à Marseille sera rejouée sans public au Groupama Stadium. Des sanctions que Pierre Ménès juge insuffisantes. « La décision de la LFP me laisse pantois et avec pas mal d’amertume », a réagi l’auteur de Pierrot Le Foot, lequel estime que « beaucoup trop de choses ne vont pas dans toute cette affaire, dont le foot français aurait pu faire l’économie. »

« À commencer par le fait que les Marseillais n’ont même pas été conviés à s’exprimer devant la commission de discipline. Comme s’ils n’étaient pas concernés. Comme s’ils n’avaient rien à dire, s’est étonné le journaliste, d’accord avec le directeur de la communication de l’OM. En ce sens, j’ai trouvé la sortie de Jacques Cardoze totalement justifiée. Et une fois ce plus – mais malheureusement c’est une triste habitude depuis le début de cette histoire -, la réaction de l’Olympique Lyonnais – autant dire la réaction de Jean-Michel Aulas – est encore une fois hors-sol, hors de propos, déplacée et même choquante. »

« Je trouve qu’avec un retrait d’un point et le match rejoué à huis clos, les Lyonnais ne s’en tirent pas si mal, d’autant plus que les menaces de JMA sur l’arbitre n’ont pas été prises en compte. L’OL n’a donc pas à se plaindre de cette décision et les Marseillais peuvent s’estimer floués, d’autant plus que le match sera rejoué au Groupama Stadium, alors que Nice-OM avait été rejoué sur terrain neutre. C’est encore une fois une non-décision qui démontre le manque de courage de la commission de discipline de la Ligue », a dénoncé Pierre Ménès.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page