Pierre Ménès

OL : Pierre Ménès accuse Boateng après l’humiliation à Nice

En perdant d’une manière assez incroyable sur la pelouse de Nice dimanche (2-3), l’Olympique Lyonnais s’est tiré une balle dans le pied dans la course au podium en L1…

Lyon vient de vivre une semaine complètement folle, au cours de laquelle l’équipe de Peter Bosz a remis le mot remontada à la mode. Jeudi dernier, l’OL a d’abord connu un sentiment positif en renversant le score face au Sparta Prague en Europa League (4-3), grâce notamment à un grand Paqueta. Sauf que trois jours plus tard, c’est dans la peau du perdant malheureux que Lyon a quitté la Côte d’Azur. Devant jusqu’à la 80e minute de jeu, grâce à des buts de Toko Ekambi et Aouar, l’OL a effectivement fini par tomber de très haut en prenant trois buts en l’espace de dix minutes… Un revers qui plonge les Gones dans le ventre mou de la L1, à trois points du podium et de Nice. Mais alors qui est le principal responsable de cette défaite ? Si Peter Bosz a été pointé du doigt par certains suiveurs, Pierre Ménès estime que Jérôme Boateng est le premier fautif.

« Boateng qui a quand même bien fait son âge sur cette fin de match »

« On a vécu un retournement de situation invraisemblable à l’Allianz Rivera. Il est absolument invraisemblable, improbable et pour tout dire anormal que Nice ait remporté ce match. Pendant 75 minutes, les Lyonnais ont tellement dominé la partie, ils ont mené si facilement face à une équipe niçoise inoffensive que le résultat final est juste incroyable. L’OL menait 2-0 presque tranquillement avec un premier but de l’inévitable Toko-Ekambi sur une lumineuse passe de Boateng puis sur une jolie frappe d’Aouar après un appui de Paqueta. Nice semblait sans idée jusqu’à l’entrée d’Atal, qui, à lui seul, a changé la face du match, d’abord en égalisant sur une action solitaire où il enrhume totalement Boateng puis en provoquant un penalty transformé par Delort pour une faute d’Emerson. Et c’est Guessand qui a donné cette victoire hallucinante aux Aiglons sur un placement totalement improbable de Boateng qui a quand même bien fait son âge sur cette fin de match. On n’oubliera pas non plus l’expulsion de Kadewere pour un tacle stupide et dangereux sur Bard », a balancé, sur Pierrot le foot, l’éditorialiste, qui sait que le défenseur allemand a fauté dans son rôle de leader sur la pelouse de l’OGCN.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page