Pierre MénèsPressePSG

PSG : Les ultras attaquent Neymar, Pierre Ménès s’énerve

La victoire du Paris Saint-Germain face à Nîmes dimanche (3-0) a clairement été éclipsée par le spectre de Neymar.

Il faut dire que l’international brésilien est sur toutes les lèvres du côté du club de la capitale. Désireux de quitter le PSG durant ce marché des transferts, l’attaquant de 27 ans est en négociations avec le Real Madrid et le FC Barcelone. Une situation qui ne plaît pas du tout aux ultras franciliens. Ces derniers l’ont d’ailleurs fait savoir lors du premier match de la saison au Parc des Princes. Puisqu’en l’absence du Ney, les membres du Collectif Ultras Paris ont insulté leur star avec des chants et des banderoles tout au long de la rencontre. Un accueil jugé beaucoup trop virulent par Pierre Ménès.

« Scandaleux et même dangereux »

« Si le PSG ne voulait que du cash, Neymar ne partirait pas. Or, le PSG a évolué dans sa réflexion. Un échange de joueurs plus du cash serait envisageable. Le Real et le Barça se battent. C’est quand même étonnant pour un tocard toujours blessé qui profite de ses blessures pour aller à l’anniversaire de sa soeur ou au carnaval. En tout cas, ça discute. La décision forte de Leonardo a eu pour conséquence que Neymar a été insulté au Parc des Princes. Alors je ne dis pas que l’attitude de Neymar est bonne, bien évidemment, mais de là à voir les banderoles qu’on a vues, je trouve que c’est scandaleux. Scandaleux et même dangereux parce qu’imaginons que les négociations n’aboutissent ni avec le Real ni avec le Barça, et que Neymar soit obligé de faire une saison de plus avec le PSG, je ne sais pas dans quel contexte ça va se passer. On devrait en savoir plus dans la semaine. À titre perso, je regretterai le joueur. Le PSG sans Neymar, ça n’avait pas grand intérêt contre Nîmes par exemple », a balancé, sur Yahoo, le célèbre journaliste, qui sait que le PSG ne trouvera jamais un remplaçant du niveau de Neymar, alors que les noms d’Isco, de Coutinho ou de Dybala circulent ces derniers jours.

Bouton retour en haut de la page
Fermer