Pierre Ménès

PSG-OL : Pierre Ménès a vécu une soirée contrastée

Dimanche soir, l’Olympique Lyonnais a réalisé le petit exploit de battre le Paris Saint-Germain au Parc des Princes dans un choc de Ligue 1 (0-1).

Après la chute historique dans le Classique de L1 contre l’OM en septembre dernier, le club de la capitale française a une nouvelle fois échoué face à un concurrent direct pour le titre à domicile. Contre Lyon, le PSG a effectivement subi la sixième défaite de sa saison, à cause d’un but de Kadewere. Avec ce résultat, l’OL a doublé Paris, qui se retrouve troisième du championnat avec un point de retard sur Lille et Lyon après 14 journées. Autant dire que ce choc a été parfait pour l’équipe de Rudi Garcia et terrible pour la formation de Thomas Tuchel, qui a aussi perdu Neymar sur blessure. Un constat partagé par Pierre Ménès.

« Une soirée épouvantable pour Paris et une très belle pour Lyon »

« Un choc qui a tourné à l’avantage de Lyon, de façon très méritée car le milieu lyonnais a bouffé celui du PSG. Alors bon, Paris a eu une semaine difficile avec 14 minutes de jeu le mardi, 76 le mercredi et surtout une grosse décharge émotionnelle. J’ai l’impression que pas mal de joueurs étaient émoussés sur le plan physique, à commencer par Verratti et Neymar. Avec en plus l’absence de Marquinhos et celle, au départ de Mbappé, que je ne m’explique pas. Le mec a eu une ‘alerte tendineuse’. Je ne sais même pas ce que ça veut dire. S’il pouvait jouer une demi-heure, il pouvait débuter. Bref, je n’ai compris ni les choix, ni la tactique ni le coaching de Tuchel, qui pour moi a eu tout faux du début à la fin. Cela n’ôte rien à l’excellente première période de l’OL, qui a considérablement gêné le milieu et la défense du PSG avec un pressing intelligent et une utilisation parfaite de la balle. Évidemment, en deuxième période Lyon a beaucoup reculé et Garcia a fait des choix défensifs mais globalement, l’OL a fait un boulot tactique remarquable. En face, Paris n’avait pas d’arguments offensifs. On a eu droit à un mauvais Neymar, un Di Maria inexistant, un Kean qui a fait ce qu’il a pu et un Mbappé qui a trop peu joué. Reste à connaître l’importance de la blessure de Neymar. S’il y a fracture, ce sera foutu pour la Ligue des Champions. C’est donc une soirée épouvantable pour Paris et une très belle pour Lyon. Et pour le suspense. Le championnat est plus serré que jamais avec Lille, Lyon, Paris et Marseille qui se tiennent en deux points, sachant que l’OM a deux matchs en retard… », a écrit le journaliste de Canal+, qui sait que le PSG pourra tenter de se rattraper lors du choc contre le LOSC dimanche prochain. Mais en attendant, l’OL a clairement pris l’ascendant psychologique sur le PSG.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page