Pierre Ménès

PSG : Paredes, le chien de la casse que Ménès veut voir face à Dortmund

La semaine prochaine, le Paris Saint-Germain va retrouver la Ligue des Champions, deux mois après avoir réalisé un sans-faute pendant la phase de groupes.

Cette année est peut-être la bonne. Alors qu’il dispose plus ou moins d’un effectif au complet, avec notamment un Neymar au top, le club de la capitale ambitionnera d’intégrer enfin le dernier carré de la C1 en 2020. Mais pour cela, le PSG devra avant tout battre le Borussia Dortmund en huitièmes de finale, un cap que Paris n’a plus franchi depuis quatre ans. Lors de cette rencontre, Thomas Tuchel devrait rester fidèle à son 4-4-2, histoire d’aligner ses quatre fantastiques en attaque. Mais pour le reste, le doute subsiste encore sur quelques postes. Dans l’entrejeu, la paire Verratti – Gueye semble tenir la corde, mais Leandro Paredes a encore son mot à dire, d’après Pierre Ménès.

Paredes, « c’est un chien de la casse »

« Il me plaît bien Paredes. Il a un truc qui me plaît bien, c’est que c’est un chien de la casse. Dès que ça mailloche, il est là tout de suite. Quand Marcelo met son coup de pompe à Mbappé, c’est le premier à venir au fight. Parce qu’elle est quand même très très gentille cette équipe du PSG. Trop gentille sûrement. Lui il n’est pas gentil. Et c’est vrai, il nous a montré tellement de choses moches quand il est arrivé, que ce qu’il montre depuis quelques semaines n’est plutôt pas mal. Alors je ne pense pas que Tuchel le titularisera, je pense qu’il va revenir à des basiques avec Kimpembe, Thiago Silva en charnière et Marquinhos au milieu, probablement avec Gueye et Verratti. Mais voilà, on n’est pas à l’abri d’une surprise effectivement », a avoué le chroniqueur de Canal+, pour qui Tuchel va logiquement ressortir l’équipe des gros rendez-vous pour aller au Signal Iduna Park. Des éléments de réponse pourraient tomber cette semaine contre Dijon en Coupe de France puis face à Amiens en Ligue 1…

Bouton retour en haut de la page
Fermer