Pierre Ménès

PSG : Paris champion ? Pierre Ménès se mouille

En dominant l’Olympique Lyonnais dans le choc de la 30e journée de Ligue 1 dimanche (4-2), le Paris Saint-Germain a fait un grand pas vers le titre de champion de France.

Pour la première fois depuis de longues semaines, le club de la capitale a son destin en main en championnat. Car si Monaco a gagné sur son fauteuil de quatrième, le PSG a frappé un grand coup dans la course au titre. Puisque quelques heures après l’étonnante de défaite du LOSC, contre Nîmes, Paris n’a fait qu’une bouchée de l’OL, le troisième larron de la L1. À huit journées de la fin, l’équipe de Mauricio Pochettino a donc repris la place de leader, devant Lille à la différence de buts. Dans une semaine et demi, après la trêve internationale du mois de mars, Paris aura l’occasion d’enfoncer le clou contre ces mêmes Dogues au Parc des Princes. Un duel qui pourrait bien offrir le titre au PSG. C’est en tout cas l’avis de Pierre Ménès.

« Une option intéressante »

« Les Parisiens étaient extrêmement agressifs dans le pressing et le contre-pressing, et ont complètement étouffé l’entrejeu lyonnais, avec beaucoup d’engagement et surtout beaucoup de vitesse. Et quand on parle vitesse, il est évidemment question de Mbappé, qui a ouvert le score à la suite d’une volée de Verratti repoussée par Lopes sur l’attaquant français, qui s’est dégagé d’un dribble avant de frapper entre les jambes de De Sciglio et de Lopes. Le PSG a ensuite doublé la mise par Danilo d’une belle reprise du droit sur une remise de la tête de Marquinhos. On imaginait que l’OL allait réagir après le repos mais il a encaissé deux nouveaux buts, coup sur coup : un coup-franc rentrant de Di Maria touché par personne et le 100e but en L1 de Mbappé, bien lancé dans la profondeur par Verratti et qui a gagné son duel avec Lopes. Avec la satisfaction du devoir accompli, le prodige français est sorti et Paris a presque naturellement reculé de 15 mètres – à moins que ce ne soit Lyon qui ait avancé de 15 mètres, ce qui revient au même. Les Gones ont d’abord réduit le score sur une frappe sèche de Slimani avant que Cornet ne remporte son face-à-face avec Navas pour atténuer l’ampleur de la défaite. Malgré ses sept revers, le PSG a donc récupéré le fauteuil de leader, avec un match dans quinze jours face à Lille qui pourrait lui permettre de prendre une option intéressante », a lancé le journaliste de Canal+, qui sait que la saison du PSG se jouera en avril, avec également le quart de finale de Ligue des Champions contre le Bayern Munich.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page