Pierre Ménès

PSG : Pierre Ménès enchaine Riolo dans le dossier Neymar

Sorti en pleurs sur une civière lors du choc entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais dimanche (0-1), Neymar n’est pas gravement blessé.

Au lendemain du tacle de Thiago Mendes, l’international brésilien a effectivement passé des examens médicaux « rassurants ». Victime d’une entorse de la cheville gauche, l’attaquant de 28 ans sera donc absent pendant trois semaines. Et s’il ne rejouera pas en 2020, Neymar va continuer à faire débat du côté du Parc des Princes. Surtout que tout le monde s’empare du sujet de sa blessure depuis dimanche soir. Alors que Daniel Riolo estime que Neymar l’a bien cherché, Pierre Ménès n’est, lui, pas du tout d’accord avec son collègue de RMC.

« On ne peut pas reprocher à un joueur comme Neymar de dribbler »

« Il y a quelque chose qui m’a scandalisé, c’est quand j’ai entendu des confrères dire que Neymar l’a bien cherché et que c’est de sa faute s’il est blessé. Il fallait bien qu’il dribble à la 95e minute, parce qu’il ne se passait rien et que Kean et Di Maria étaient inexistants. Si tu n’attends pas une étincelle de Neymar dans un match comme ça, t’as rien. Et en plus, il était cuit physiquement. Mais le mec il se prend un tacle, qui n’est pas un attentat, mais un tacle dangereux qui vaut un rouge. Et là, on lui dit, ‘ah ben ouais mon pote, mais t’as qu’à pas dribbler’. Faut-il supprimer le dribble ? On me dit ! ‘il ne dribble pas, il provoque !’. Est-ce qu’on se sent humilié par un dribble de Neymar, parce que c’est Neymar, et qu’on se sent moins humilié quand c’est Savanier ? Non, non, non. Il y a eu sept fautes sifflées sur Neymar, c’est trop. J’ai toujours dit qu’un jour, il serait gravement blessé, mais on ne peut pas reprocher à un joueur comme Neymar de dribbler. Regardez la joie qu’il apporte au public. Je trouve ce débat hors du sol, hors du temps. C’est juste fait pour faire un buzz à deux balles », a lancé le journaliste de Canal+, qui espère que Neymar sera revenu à son meilleur niveau le 13 janvier prochain, pour le Trophée des Champions contre l’OM.

toto

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page