Pierre MénèsPSG

PSG : Pierre Ménès, la réponse du blaireau aux blaireaux qui l’insultent

Avant le match retour de Ligue des champions entre le Paris Saint-Germain et Manchester United, Pierre Ménès avait qualifiés de « blaireaux » ceux qui annonçaient l’apocalypse pour le PSG. Et forcément, après l’invraisemblable scénario de mercredi dernier au Parc des Princes, et l’incroyable élimination du Paris SG, le consultant de Canal+ a pris un violent retour de bâton sur les réseaux sociaux. Fidèle à ses habitudes, Pierre Ménès a assumé ses propos et a répondu à ceux qui l’ont démoli via les réseaux habituels.

Dans une chronique vidéo pour un site de paris en ligne avec qui il est partenaire, Pierre Ménès a mis les choses au point. « Très franchement, après l’élimination du PSG, et lorsque j’ai vu vos réactions si aimables sur les réseaux sociaux, je me suis dit : « putain Uni… est en faillite ». Il y a tellement de génies dans ce pays qui ont prévu que Manchester United allait éliminer le PSG au Parc des Princes. Mais finalement on m’a dit que 96% des gens avaient joué sur la qualification du PSG. Il n’y a donc pas tant de devins que ça en France. Après si je dois faire un mea culpa dans cette histoire, c’est que lorsque je vous ai traité de blaireaux, du moins ceux qui pensaient à la remontada, j’aurais plutôt dû dire les gens SOUHAITAIENT la remontada. Parce qu’en fait depuis la victoire du PSG à Old Trafford, on a entendu parler que de ça. Bon visiblement blaireaux c’est un terme hyper choquant, hyper insultant. Alors vous me dites ça à moi, mais tous les jours sur les réseaux sociaux on me demande de rendre mes organes, on m’incite à aller baiser ma mère, la pauvre elle a 81 ans. Autre chose, si j’avais toujours tout bon sur mes pronostics, j’arrêterais de travaille, je miserais 10.000 euros sur chaque match, le cul dans mon canapé, et je serais milliardaire. Après, ceux à qui ça ne plait pas, ce n’est pas bien grave. Le blaireau vous embrasse », a ironisé Pierre Ménès, qui aura eu au moins le mérite de faire parler de ce petit animal trapu et court sur pattes.

Bouton retour en haut de la page
Fermer