Pierre Ménès

PSG : Pierre Ménès persiste et signe, la VAR a tué Paris

Vendredi soir, le Paris Saint-Germain est tristement tombé sur la pelouse de l’AS Monaco lors de la 11e journée de Ligue 1 (2-3).

Avant le grand rendez-vous de mardi face au RB Leipzig en Ligue des Champions, le club de la capitale voulait se rassurer et faire le plein de confiance en championnat. Ce qui n’a pas vraiment été le cas au Stade Louis-II… Car après une belle première période, ponctuée par un doublé de Mbappé (25e, 37e), le PSG a effectivement subi une remontada en deuxième, à cause de Volland (52e, 65e) et Fabregas (84e). Un revers au goût amer, surtout que l’arbitrage a changé le cours du match avec deux buts refusés par la VAR avant la mi-temps. Ce que Pierre Ménès fustige, et notamment pour le but de Kean.

« Une décision inique et scandaleuse »

« On a eu droit à un super match entre Monaco et Paris. Alors c’est vrai que le PSG était très diminué, mais l’ASM aussi. Toujours est-il que sans monsieur Turpin, le champion en titre aurait dû mener 3-0 à la mi-temps, Mbappé marquant ses 98e et 99e buts en L1 avant que Kean n’inscrive le troisième. Un but totalement valable mais refusé de façon incompréhensible par monsieur Turpin et par la VAR. Une décision inique et scandaleuse, qui a évidemment faussé le match parce qu’à 0-2 les Monégasques étaient encore en vie, à 0-3 le match était plié. Après le repos, les esprits chagrins diront qu’on a vu la différence entre un entraîneur qui maîtrise la tactique et l’autre qui ne sait pas. La sortie de Geubbels et l’entrée de Fabregas ont totalement modifié le visage de l’équipe monégasque. Maintenant, je veux bien qu’on dise tout ce qu’on veut concernant Tuchel, on a aussi vu une équipe qui a joué avec ses moyens et son enthousiasme et une autre qui préparait son match de Ligue des Champions puisque Mbappé et Di Maria sont sortis, que Neymar est rentré tardivement et que Marquinhos n’a pas joué… Il est bien évident que, malgré toute leur bonne volonté, ni Dagba ni Diallo n’ont le niveau pour jouer dans un club comme le PSG. Diallo, c’est penalty à chaque fois, ça commence à à devenir un vrai souci. C’est la troisième défaite en onze matchs pour Paris cette saison. Une saison très spéciale dans la mesure où Tuchel n’a jamais pu aligner son équipe-type », a lancé le journaliste de Canal+, qui sait que les Parisiens devront afficher un tout autre visage contre Leipzig mardi, s’ils ne veulent pas subir une terrible désillusion en C1…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page