Pierre Ménès

PSG : Pierre Ménès revient à la charge pour Pochettino

Félicité de tous les côtés après la très belle performance du Paris Saint-Germain sur la pelouse de Barcelone en Ligue des Champions, Mauricio Pochettino n’a pas pu éviter les critiques dimanche après le revers contre Monaco (0-2)…

Il faut dire que le club de la capitale est passé du jour à la nuit en l’espace de cinq jours. Après le succès 4-1 contre le Barça au Camp Nou, Mauricio Pochettino avait reçu de nombreuses félicitations. Pour sa première sortie européenne sur le banc du PSG, l’entraîneur argentin avait tout réussi. Mais face à l’ASM, l’ancien manager de Tottenham s’est trompé, et notamment sur le choix des hommes. En effet, la non-titularisation de Marco Verratti, véritable maître à jouer du PSG en Catalogne, n’a par exemple pas été comprise. Ce que Pierre Ménès ne contredit pas.

« Pochettino a été très bon mercredi, mais il s’est planté ce dimanche »

« Si je loue le coaching de Kovac, je ne vais pas louer celui de Pochettino. Si Verratti peut entrer à la 55e minute, il faut arrêter de nous prendre pour des cons, ça veut dire qu’il peut débuter. Et je pense que si tu as Verratti en début de match, le milieu a un autre liant, tu arrives quand même à mieux trouver tes attaquants qui, là, se sont débrouillés, ou pas, tout seul. Tu fais entrer Rafinha et Verratti à 0-2… Pochettino a été très bon mercredi, mais il s’est planté ce dimanche », a lâché, dans le Canal Football Club, le journaliste, qui sait que le PSG est dépendant du jeu de Verratti. Ce qui n’est pas vraiment bon signe quand on connaît la fragilité de l’international italien…

toto

Un commentaire

  1. je partage totalement le point de vue de Menez, les excuses de Pochetinno sont récurrentes , préserver Verratti n’était pas un bon choix , le rapport médical précise qu’il peut jouer seulement 30′,voyons, Messi, Ronaldo, ils se mettent à pleurer quand ils ne jouent pas, cela se passe seulement au p s g , des enfants gâtés, et puis jouer sans un créateur avec trois milieux défensifs face à 7 défenseurs, sans compter qu’il pouvait effectuer des changements à la mi temps à 1-0, mais il a été puni par son manque de réaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page