Pierre Ménès

PSG : Un arbitrage contre Paris ? Pierre Ménès se pose la question

Le Paris Saint-Germain est difficilement venu à bout du Montpellier Hérault samedi après-midi dans le cadre de la 17e journée de la Ligue 1 (3-1).

Tout cela à cause du manque d’entrain des joueurs du club de la capitale et du manque de créativité de Thomas Tuchel. Mais pas que. Puisque pour Pierre Ménès, l’arbitrage n’a pas du tout favorisé le PSG dans cette rencontre. Si le MHSC de Michel Der Zakarian a terminé la rencontre à dix après l’expulsion de Mendes à la 72e minute de jeu, cela aurait pu être bien pire si Antony Gautier n’avait pas été aussi clément avec des Pailladins bien trop féroces, et notamment avec Neymar.

« Le génie de trois joueurs a fait basculer la rencontre »

« Le PSG a vécu un match très compliqué à Montpellier, dans une ambiance hostile et face à des joueurs très remontés. Et je pense que Monsieur Gautier a envoyé un très mauvais signal dans ce match en ne donnant pas carton jaune au jeune Chotard pour un étranglement sur Neymar dès les premières minutes, même si cette permissivité n’a pas été à l’origine de la blessure de Kimpembe et de Gueye, sortis pour des pépins musculaires. D’énièmes pépins musculaires… Cela a mis le PSG dans une situation inconfortable. Jusqu’à la 75e minute, on pouvait dire que Paris réalisait un match très faible techniquement, avec un trio d’attaque très décevant. Mais la magie avec les grands joueurs, c’est qu’il ne leur faut pas grand chose pour passer de la grisaille au plein soleil. Neymar a égalisé d’un coup-franc pleine lunette suite à une faute qu’il avait lui-même provoquée – et qui a aussi provoqué l’expulsion de cette redoutable tondeuse à gazon de Pedro Mendes, qui aurait déjà pu recevoir un rouge direct pour son tacle sur Bernat en première période. Un petit bijou qui a lancé le Brésilien. Il a enchaîné avec une passe décisive pour Mbappé. Et au moment où on se disait que Mbappé s’était contenté du minimum dans ce match, il a sorti une somptueuse passe décisive de l’extérieur du pied droit pour la volée croisée d’Icardi. Voilà comment le génie de trois joueurs a fait basculer la rencontre en sept minutes. Ce qui ne retire rien à tous les problèmes concernant le fond de jeu du PSG et sa constance », a écrit le journaliste de Canal+, qui estime donc que Paris ne pourra pas toujours se reposer sur les exploits de ses attaquants pour aller loin, et surtout en Ligue des Champions…

Bouton retour en haut de la page
Fermer