Pierre Ménès

PSG : Vendre Gueye pour recruter, Pierre Ménès a un plan pour Paris

Alors que le Paris Saint-Germain ne reprendra la compétition que le 10 septembre prochain, Leonardo profite de l’accalmie pour préparer au mieux le mercato estival.

Même si le club de la capitale française a atteint la finale de la Ligue des Champions, avec une défaite contre le Bayern Munich il y a une semaine tout pile (0-1), l’heure est quand même à la révolution. Sachant que le PSG a perdu des cadres comme Cavani, Thiago Silva ou Meunier pendant cette intersaison, Paris va devoir recruter à plusieurs postes d’ici au mois d’octobre. Si Leonardo cherche à faire venir un gardien, un défenseur central, un latéral droit et un avant-centre, le directeur sportif souhaite aussi accueillir un nouveau milieu de terrain, au profil plutôt défensif. Mais pour rendre cela possible, et même si Thomas Tuchel veut un effectif large, Paris devra se séparer de certains éléments. Et selon Pierre Ménès, c’est Idrissa Gueye qui semble le plus bankable du moment sur le marché des transferts dans l’entrejeu, malgré les critiques.

Gueye vendu pour 15-20 millions d’euros ?

« Je pense que Gueye a eu beaucoup de difficultés après son super match en septembre contre le Real de Madrid. Sa blessure lui a coupé son élan. Il manque de densité dans le jeu. Il manque trop de personnalité. Je pense pour bien peser, le PSG est un peu haut pour lui. Il peut faire mieux. Mais comme il a une bonne cote en Angleterre, il peut faire partie des joueurs que le PSG peut tenter de revendre. Gueye doit-il rester ou partir ? Je pense que le PSG peut en tirer une bonne somme dans les 15 ou 20 millions d’euros. C’est bien pour lui qu’il parte et que le PSG recrute un milieu de terrain plus à l’aise avec la balle, plus fort techniquement. Il a une bonne cote en Angleterre, il ne devrait avoir aucune difficulté à retrouver la Premier League », a lâché, sur Senego, le journaliste de Canal+, qui espère que le PSG se mettra sur le chemin de N’Golo Kanté, lâché par Chelsea et estimé à 50 millions d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page