Pierre Ménès

SRFC : Létang viré, « c’est juste suicidaire » peste Pierre Ménès

À la surprise générale, le Stade Rennais a vécu une semaine très agitée, à cause notamment de l’éviction d’Olivier Létang à la tête de la direction du club breton…

Tout avait pourtant bien commencé le 31 janvier dernier. Avec une victoire renversante dans le derby contre Nantes (3-2), le SRFC avait effectivement confirmé son statut de postulant dans la course à la Ligue des Champions. Mais après une défaite chez le concurrent lillois (0-1), Rennes est clairement retombé de son nuage. Pas forcément à cause de ce résultat négatif, mais plutôt à cause du départ forcé d’Olivier Létang. Viré par le propriétaire François-Henri Pinault, l’ancien directeur sportif du PSG a payé sa mauvaise entente avec Julien Stéphan. Un choix qui n’a toutefois ni queue ni tête d’après les suiveurs de la L1. Selon Pierre Ménès, pour qui le nul de samedi contre Brest (0-0) ne revêt finalement peu d’importance, la famille Pinault est en train de faire fausse route.

« Les Pinault ont tout gâché »

« On a assisté à un étrange derby breton au Roazhon Park. Étrange évidemment parce qu’Olivier Létang a pris la porte vendredi, pour une banale histoire d’égo entre les Pinault et lui. Ces derniers ne supportaient pas qu’il ait les pleins pouvoirs qu’ils lui ont pourtant donnés, ce qui chez moi s’appelle un paradoxe. Que Létang ne soit pas toujours facile à vivre, c’est un fait entendu. Mais virer un président quand tu es qualifié en quart de finale de Coupe de France et que tu es 3e au classement avec un total de points que le club n’a jamais eu dans son histoire, c’est juste suicidaire. Alors, je serais vraiment de mauvaise foi en disant que cela a eu une influence sur le triste 0-0 auquel on a assisté face à Brest. Mais voilà, qu’on le veuille ou non, depuis l’arrivée de l’ancien directeur sportif du PSG, les résultats étaient très bons, avec notamment le beau parcours en Ligue Europa et la victoire en Coupe de France l’an passé. Les Pinault ont tout gâché. OK, ils gâchent tout avec leur pognon. Mais en entendant le public du Roazhon Park scander longuement le nom de Létang hier soir, ce qui pour moi s’apparente à un scandale va sans doute laisser des traces… », a pesté l’éditorialiste de Canal+, qui sait que le SRFC était devenu un club important en France, notamment depuis sa victoire en Coupe de France face au PSG. Sauf qu’avec ce choix, Rennes se tire peut-être une balle dans le pied alors que le club breton est toujours en lice pour finir sur le podium de la L1 pour la première fois de son histoire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page