Pierre Ménès

TV : Canal+ sans pitié avec Mediapro et la LFP, Pierre Ménès valide

Alors que la crise entre Mediapro et la Ligue de Football Professionnel n’est toujours pas réglée, Canal+ attend sagement son tour…

Depuis plus de deux mois, le nouveau diffuseur du football français et la LFP négocient auprès du tribunal de commerce de Nanterre pour sortir d’une dangereuse impasse. Mais alors que le groupe sino-espagnol n’a pas réglé ses deux dernières échéances, estimées à 324,8 millions d’euros, Vincent Labrune fait son maximum pour récupérer les droits de la Ligue 1 et de la Ligue 2, avant de les revendre à un diffuseur solvable, comme Canal+. Sauf que la solution est encore loin d’être trouvée. Attendu jeudi devant le conseil d’administration de la LFP, le conciliateur Marc Sénéchal ne présentera pas un nouveau schéma de diffusion… Tout simplement parce que Canal+ n’y met pas du sien, ou plutôt de son argent. En effet, selon L’Equipe, la chaîne cryptée n’investira dans la L1 que quand le champ sera libre, avec une offre de 590 ME, plus un bonus de 100 ME liés aux abonnements assorti d’une avance pour cette saison si difficile.

Canal+ refuse de négocier avec Mediapro pour Téléfoot

En attendant ce passage à l’acte, C+ refuse d’aider Mediapro dans son conflit qui l’oppose à la LFP. Ce qui signifie donc que la maison mère de Téléfoot va devoir régler elle-même ses engagements contractuels avec les Fournisseurs d’Accès à Internet. De plus, Canal refuse de négocier avec Mediapro pour une reprise de sa nouvelle chaîne. Autant dire que la Quatre passera à l’action quand Mediapro aura réglé tous ses problèmes et quand la LFP aura récupéré ses Droits TV. Un choix plutôt logique, d’après Pierre Ménès. « En même temps, ils imaginent quoi à Mediapro et à la LFP ? », a questionné, sur Twitter, le journaliste de Canal, qui sait que son groupe met en danger toute l’économie du football français en faisant traîner l’affaire, tout en prenant le risque de se faire chiper les Droits TV de la L1 par un autre diffuseur.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page