Pierre Ménès

TV : Pierre Ménès garde ses factures du Qatar et gifle les rageux

Pierre Ménès s’est pris une bonne polémique à distance puisque pendant ses vacances au Qatar un bad buzz s’est fait concernant sa proximité avec Nasser Al-Khelaifi.

A l’heure où les influenceurs ne ratent jamais une occasion de montrer ce qu’ils font ou ce qu’ils ont fait, Pierre Ménès a eu droit à un violent retour de bâton. Car si le consultant de Canal+ avait choisi de présenter sur Twitter une photo prise dans le désert en compagnie de son ami Thiago Motta, c’est son passage en direct à la télé au tournoi de Doha qui a fait beaucoup de bruit. Il est vrai que Pierre Ménès était confortablement installé entre sa compagne et Nasser Al-Khelaifi. De quoi déclencher une brutale vague d’insultes et de critiques, PM étant évidemment jugé comme acheté par le président qatari du PSG.

Mais cette fois Pierre Ménès estime que ces attaques méritent une réponse longue et circonstancée, histoire de ne pas laisser uniquement la parole aux procureurs des réseaux sociaux. « On vit dans un monde extraordinaire où il faut se justifier de tout, même de ses vacances. Je pense qu’il n’a pas échappé au plus débile de tous qu’il y aura la Coupe du Monde au Qatar dans deux ans et plutôt que d’aller à Dubaï comme tout le monde pour voir des gratte-ciels au bord de la mer, j’ai dit je vais aller voir des gratte-ciels au bord de la mer mais là où il y aura la Coupe du monde (…) Alors oui j’ai vu Nasser, oui j’ai parlé à Nasser, comme je parle au président Delcourt quand je vais dans la tribune d’honneur à Dijon, comme je parlais à Olivier Létang quand je vais dans la tribune d’honneur à Rennes (…) Je suis désolé d’être prétentieux, je suis une personnalité du football, donc effectivement quand je vais dans un stade on ne me dit pas d’aller dans le kop, mais dans la tribune d’honneur. C’est ouf de devoir se justifier de tout, des attaques les plus basses qui sont évidemment dans une immense majorité, venues de Marseille, le royaume de la parano. La seule chose qui m’importe dans ce dossier, c’est la réaction de mes patrons à Canal+, qui étaient d’ailleurs au courant que j’allais en vacances au Qatar, que si mes patrons veulent que je produise le billet d’avion et ma facture d’hôtel qui étaient à mes frais je le ferai, mais certainement pas sur les réseaux sociaux. Ceux qui m’accusent de la pire des corruptions ne méritent pas pas », a prévenu Pierre Ménès, qui estime ne plus avoir à s’exprimer sur cette histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page