Presse

Algérie : Belmadi trahi, Delort doit être banni

Absent de ce rassemblement d’octobre, Andy Delort a refusé de rejoindre la sélection algérienne. L’attaquant privilégie son parcours à l’OGC Nice, au risque de provoquer la mise à l’écart définitive réclamée par Walid Acherchour.

C’est un Djamel Belmadi en colère qui s’est présenté en conférence de presse ce jeudi. Et pour cause, le sélectionneur de l’Algérie n’a pas pu convoquer Andy Delort, l’attaquant ayant choisi de privilégier son parcours à l’OGC Nice. Autant dire que le technicien n’a pas du tout apprécié cette mentalité. Tout comme Walid Acherchour qui a poussé un gros coup de gueule contre l’ancien Montpelliérain !

Belmadi s’était battu pour Delort

« Je trouve que c’est de l’ingratitude, c’est un manque de respect. J’irai même un peu plus loin, c’est une trahison envers Belmadi, a lâché le journaliste du Winamax FC. Il faut rappeler que Belmadi est monté au front en 2019 pour l’amener dans cette sélection alors que le choix était très contesté au pays. Et là, un an et demi après, il lui dit à la gueule qu’il veut faire une pause avec des arguments assez incompréhensibles. Delort, peut-être que son seul titre majeur, c’est l’Algérie qui va le lui apporter, c’est Belmadi qui le lui a apporté avec la CAN. »

« Quand il explique qu’il ne veut pas y aller parce qu’il y a de la concurrence à Nice avec Gouiri et Dolberg, moi ça me scie en deux ! Va dire à ton capitaine Mahrez que ça va être dur de récupérer ta place à Nice après la CAN, quand lui se bat tous les week-ends contre Sterling, Foden, Grealish, Gabriel Jesus, Ferran Torres… L’Algérie, ce n’est pas un paillasson, ce n’est pas un contrat en alternance, ce n’est pas semaine A et semaine B. Tu ne fais pas un an de pause pour revenir à la Coupe du monde », a poursuivi le chroniqueur.

« Le cas Delort doit être terminé »

« Il y a une opportunité pour Delort de faire un back to back CAN 2019 et 2022, plus d’aller en Coupe du monde avec l’Algérie, et sa priorité c’est Nice… Même au niveau des supporters algériens, ils l’ont adopté en 2019, c’est une aventure humaine, et malgré ça il se comporte comme ça. Je trouve ça lamentable et ce n’est pas la première fois, a rappelé Walid Acherchour. Il s’est déjà mis les supporters de Montpellier à dos. Belmadi a raison, il n’y a pas de place pour les opportunistes. Pour moi, le cas Delort doit être terminé avec l’Algérie. » Sous Djamel Belmadi, nul doute que le Niçois ne reviendra pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page