Presse

ASSE : Claude Puel viré, c’est la fête chez les Verts

Suite à la très lourde défaite de l’AS Saint-Etienne contre Rennes dimanche (0-5), la direction du club du Forez a décidé de virer Claude Puel.

Depuis quelques heures, Claude Puel n’est officiellement plus l’entraîneur des Verts. Arrivé en 2019 pour prendre la place de Ghislain Printant, le technicien français n’aura donc pas résisté jusqu’à la mi-saison. Puisqu’après trois défaites en l’espace d’une semaine, Puel a officiellement pris la porte : « Ce dimanche, le Président exécutif de l’AS Saint-Étienne a pris la décision de retirer à Monsieur Claude Puel, et ce jusqu’à nouvel ordre, la gestion de l’équipe professionnelle ». Avec un bilan de 1,07 point par match à la tête de Sainté, Puel part donc avec le pire ratio pour un coach ayant dirigé au moins 50 fois les Verts en L1. C’est donc sans aucun regret que les suiveurs de l’ASSE ont dit adieu à Puel, à l’image de Laurent Hess.

« C’est bien une équipe en ruines que laisse Puel »

« Après la déroute des Verts, la direction du club a choisi de remercier Puel. Une décision qui s’imposait et qui aurait dû être prise depuis longtemps. Parce qu’il était un secret de polichinelle à l’ASSE que Puel était très peu apprécié du vestiaire, et pour ses résultats, avant tout. Sauvée par le Covid en 2019-20 alors qu’elle était 17e de L1, l’ASSE, 11e la saison passée après avoir longtemps fréquenté la zone rouge, est aujourd’hui 20e avec la plus mauvaise différence de buts (-20) du championnat. C’est bien une équipe en ruines que laisse Puel. Puel n’aura pas fait progresser ses jeunes pousses, ou si peu. La gestion d’Ignacio Ramirez, recruté cet été et très peu utilisé, surprend tout autant que le sort réservé à certains jeunes laissés pour compte après que Puel ait tenu à les faire signer pros (Rivera, Gabard, Nokoue, Edmilson Correa). Toutes ces décisions auront précipité sa chute, et celle de l’ASSE. Une ASSE qui va devoir ramer pour se relever et sauver sa place en L1. Avec un nouveau coach qui, de toute façon, pourra difficilement faire pire que son prédécesseur. Et qui devra composer avec de jeunes joueurs qui vont devoir hausser leur niveau mais aussi dégonfler un peu, pour certains », a lancé le journaliste de But, qui fait confiance à la direction, alors que le nom de Pascal Dupraz circule pour prendre la suite de Puel…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page