Presse

ASSE : Denis Balbir rêve maintenant d’un exploit contre le PSG

En enchaînant une deuxième victoire de suite contre Troyes le week-end dernier (1-0), l’AS Saint-Etienne s’est offert un bon bol d’air avant d’affronter le PSG.

Depuis le mois de mai dernier, le club du Forez n’avait pas enchaîné deux succès de suite en championnat. En même temps, avant sa victoire contre Clermont au début du mois, Sainté n’avait pas encore gagné le moindre match cette saison. Mais en l’espace de deux journées, l’ASSE a pris autant de points qu’en trois mois. Preuve que l’équipe de Claude Puel va mieux. Désormais avant-derniers de la L1, avec un seul point de retard sur les premiers non-relégables, les Verts ont repris leur destin en main dans la lutte pour le maintien. Mais pour se sortir de l’impasse avant décembre, le groupe stéphanois va devoir faire un résultat contre le PSG dimanche prochain. Une mission pas si impossible que cela, d’après les dires de Denis Balbir.

« ASSE – PSG reste une grande affiche de notre Ligue 1 »

« Oui, les Verts sont toujours relégables en ce début de semaine mais, finalement, la place importe peu. Il faut regarder le nombre de points, le calendrier… Il y a des matchs difficiles qui arrivent avec Paris et Rennes à la maison, Brest et Reims en déplacement. C’est maintenant que l’ASSE doit jouer son va-tout. Il ne faut plus avoir peur de la défaite, ni de jouer. Il faut continuer sur la dynamique, faire le mieux possible avec les atouts qui sont ceux de Saint-Etienne. Au cœur de cette semaine importante, avec les annonces attendues sur la vente du club et la réception du PSG, ce sera difficile. Il faut faire abstraction du climat pour se concentrer sur le sportif. On sait très bien qu’en Ligue 1 Paris est intouchable… Même en jouant l’Europe au milieu de la semaine. Cette réception du PSG, c’est un match de Coupe à jouer, un match de gala où il faudra malgré tout essayer de prendre un point. Un point bonus dans la course au maintien. Ce ne sera pas simple mais l’erreur à faire est de se présenter en victime. Les Verts s’en sortiront par le jeu. Dimanche, en début d’après-midi, il manquera un peu de sel dans le Chaudron avec l’absence des kops, avec l’absence des supporters parisiens mais c’est comme ça. Même sans public au stade, ASSE – PSG reste une grande affiche de notre Ligue 1 », a lâché le consultant de But, qui espère que Sainté montrera son meilleur visage contre Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page