ASSEPresse

ASSE : Fort contre faibles et faible contre les forts, le triste constat de Denis Balbir

Une énième fois battue par un cador du championnat à Geoffroy Guichard, Lille (0-1), après sa défaite au stade Vélodrome la semaine dernière, l’AS Saint-Étienne continue de faire du surplace en Ligue 1.

« Individuellement et collectivement, l’équipe part en vrille. »

Consultant pour le site But Football Club, Denis Balbir, suiveur attentif du club de la Loire, dresse un bilan négatif de la saison stéphanoise malgré quelques satisfactions : « Je craignais beaucoup l’enchaînement du déplacement à Marseille et de la réception de Lille. 0 point en 2 matches… Mes craintes se sont malheureusement confirmées avec cette nouvelle défaite dans le Chaudron face au LOSC dimanche (0-1). Désormais sixième du classement, l’ASSE se retrouve en difficulté. Les maux de Saint-Etienne se confirment journée après journée : cette équipe n’a jamais su répondre présent dans les matchs importants cette saison. Sur le terrain, j’ai vu pas mal de soucis. Les Verts sont nerveux, prennent des cartons rouges et ne marquent plus… Individuellement et collectivement, l’équipe part en vrille. Quelle déculotté aurait pris Saint-Etienne si Stéphane Ruffier n’avait pas multiplié les arrêts face à Lille ? Si le jeune William Saliba n’avait pas fait le boulot en défense ? Pour moi, ce sont les seules satisfactions du moment. Peut-être qu’il y en aura d’autres qui vont se manifester par la force des choses avec les suspensions, les blessés. J’espère que la prestation de Saliba rappellera au staff technique qu’il y a des bons jeunes à Saint-Étienne et que c’est le moment de les faire débuter, » a réagi le journaliste qui préfère néanmoins rester positif concernant notamment la formation de jeunes joueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page