Presse

Brésil : Pour le foot mondial, Cafu supplie Neymar

Lassé par les critiques incessantes, le meneur de jeu du Brésil Neymar n’écarte pas l’hypothèse d’une retraite internationale après la Coupe du monde 2022 au Qatar. Cette décision attristerait son compatriote Cafu, qui ne voit pas de successeur arriver dans le football mondial.

Derrière son sourire, Neymar n’est pas insensible au traitement infligé par les médias. Le Brésilien n’est pas épargné par les critiques, surtout dans son pays natal. C’est pourquoi le meneur de jeu du Paris Saint-Germain envisage de prendre sa retraite internationale après le Mondial 2022 au Qatar. « Je pense que ce sera ma dernière Coupe du monde, confiait-il à DAZN, dans des propos relayés en octobre dernier. Je ne sais pas si j’ai encore assez de force spirituelle pour continuer à jouer au football. »

La Seleção privée de Neymar ? L’idée attriste déjà son compatriote Cafu. « Si cela devait arriver, ce serait sa décision et il faudrait la respecter. S’il pense qu’il doit prendre sa retraite internationale après la Coupe du monde au Qatar, le Brésil perdrait un crack, a imaginé l’ancien latéral droit interrogé par Record. Ce serait dommage parce qu’il est très jeune et c’est une référence du football mondial. Je pense qu’il a encore beaucoup de choses à faire. »

Inquiet, Cafu constate également que Neymar n’a pas de potentiel successeur en tant qu’idole au Brésil, et même dans le monde entier « Le successeur de Neymar en tant qu’idole du Brésil ? Pour être honnête, je ne sais pas. Malheureusement, le Brésil manque cruellement d’idoles aujourd’hui. Et ce n’est pas seulement le Brésil. Je crois que le football mondial manque d’idoles, a estimé la légende auriverde. On a de grands joueurs comme Vinicius et Rodrygo mais il n’y a pas encore une idole comme Neymar au Brésil. » Autant dire que les médias locaux ont intérêt à chouchouter leur star dans les mois à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page