Presse

EdF : Deschamps va vivre un enfer jusqu’au Mondial

Confirmé dans ses fonctions malgré l’échec à l’Euro, le sélectionneur de l’équipe de France Didier Deschamps a vu sa cote chuter. Du coup, le technicien doit forcément s’attendre à un traitement particulier dans les prochains moins.

Entre Didier Deschamps et les médias, ça n’a jamais été l’amour fou. Le sélectionneur de l’équipe de France avait encore quelques détracteurs après la Coupe du monde remportée en 2018. Des observateurs qui ne se gênent pas pour l’enfoncer après son échec dès les huitièmes de finale de l’Euro. Ça n’a pourtant pas empêché Noël Le Graët de le confirmer à son poste jusqu’au Mondial 2022. Mais d’ici là, Thibaut Leplat annonce un traitement particulier de la part de la presse.

« Un an de questions, de critiques »

« Je pense qu’un départ de Deschamps maintenant permettrait d’éviter un an de questions, de critiques, a conseillé le journaliste interrogé par La Causerie. Cela ne peut plus bien se passer à partir de maintenant. Car il aura toujours l’impression de se justifier, il y aura toujours une défiance qui lui sera adressée. Je pense que partir maintenant de lui seul et de s’en sortir par le haut à l’Allemande, cela serait assez classe. »

« Mais je ne crois pas qu’en France on ait cette culture là. On a la culture du clash et de la défiance donc on va utiliser Deschamps jusqu’à la corde pour finalement faire venir Zidane en janvier 2023 après l’échec annoncé à la Coupe du monde 2022, a prédit notre confrère. Parce que ça ne peut pas bien se passer après l’échec à l’Euro. » A priori, Didier Deschamps est habitué aux critiques. Mais le sélectionneur sera plus que jamais sur la défensive en conférence de presse.

toto

Un commentaire

  1. Qu’on foute la paix à DESCHAMPS ! Il a cédé aux pressions en faisant revenir BENZEMA, et par la grande porte ! Résultats des courses, M’Bappé a fait sentir à Giroud qu’il ne jouerait plus avec lui, qu’il ne le ferait que contraint et forcé ! On a vu le résultat ! Giroud n’a pas mérité le traitement qui lui a été réservé. Griezmann a ses défauts, mais lui, il se met toujours minable pour l’équipe, pas M’Bappé ! En voulant créer des automatismes à toute vitesse, DD a eu le tord de faire tourner un minimum lors des matchs de préparation. Du coup, il ne restait plus rien dans les chaussettes des cadres du groupe, après le match… d’entrée ! S’il veut reprendre la main, Deschamps devra : 1 – Envoyer bouler les journalistes. 2 – Dégonfler la tête de M’Bappé au plus vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page