Presse

Foot : L’Euro à 32 équipes, Grégory Schneider y voit un avantage

L’Euro 2020 était une édition anniversaire qui était organisée dans plusieurs pays d’Europe. L’organisation a d’ailleurs été pas mal critiquée pour diverses raisons.

Le championnat d’Europe des Nations est peut-être la compétition internationale la plus difficile à gagner. Le niveau des équipes est très homogène et il est toujours dur de savoir qui tirera son épingle du jeu. Cette édition de l’Euro 2020 était un peu spéciale puisqu’elle se déroulait dans plusieurs pays du continent européen. Cette édition réunissait toujours 24 équipes, ce qui qualifiait les meilleurs troisièmes de la phase de poules. Dans le futur, les instances réfléchiraient maintenant à passer à 32 pays. De quoi plaire à certains observateurs, dont Grégory Schneider.

“On en finirait au moins avec les meilleurs 3e, qui ont complètement faussé les derniers matchs de poule”

Sur son compte Twitter, le journaliste a en effet donné son point de vue sur le sujet. “32 équipes au lieu de 24 pour l’Euro, c’est assez logique (et souhaitable) : on en finirait au moins avec les meilleurs 3e, qui ont complètement faussé les derniers matchs de poule. 32, c’est plus clair. 16 ou 32, en fait. 16, c’est mieux oui. Mais 24…”, a notamment indiqué Grégory Schneider, qui souhaiterait que la formule actuelle de l’Euro s’arrête dans le futur afin de gagner en intérêt. Reste à savoir maintenant si le changement du nombre d’équipes interviendra prochainement, lui qui serait envisagé dès 2028.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page