Presse

L1 : Des clubs peuvent disparaître, Arsène Wenger tire la sonnette d’alarme

Le monde du football subit la crise sanitaire actuelle de plein fouet. Les pertes pour les club sont colossales.

Si la crise sanitaire frappe encore et toujours l’ensemble du globe, elle devrait être ensuite marquée par une crise économique importante. De nombreux clubs perdent tous les jours toujours plus d’argent. Problème, les salaires des joueurs sont dans la plupart des cas les mêmes qu’avant la crise. Une situation chaotique qui pourrait entraîner des dépôts de bilan, notamment en Ligue 1. C’est du moins l’avis d’Arsène Wenger.

“Si vous voulez éviter des dépôts de bilan, une baisse de 15 à 20% des salaires des joueurs est inévitable”

Lors d’une interview accordée à BFM Business, le consultant a été clair sur le sujet. “Je pense que si la situation se prolonge encore 6 mois, il y aura des dépôts de bilan. Pour donner une image, le chiffre total dans le football est de 45 milliards d’euros. On estime que le foot a perdu entre 15 et 20 milliards d’euros. Quand on sait que la plupart de cet argent va dans le salaire des joueurs, il y aura des problèmes à faire face. Si vous voulez éviter des dépôts de bilan, une baisse de 15 à 20% des salaires des joueurs est inévitable. Qu’elle soit temporaire ou définitive. Peut-être qu’à l’avenir, il faudra créer des fonds de solidarité, il faudra une part variable dans les salaires pour éviter les dépôts de bilan”, a notamment indiqué Arsène Wenger, inquiet si rien n’est fait très vite dans les prochaines semaines.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page