Presse

OL : Bosz, c’est quand même autre chose que Garcia

Malgré un début de saison mitigé sur le banc de touche de l’Olympique Lyonnais, Peter Bosz plaît déjà à tout le monde chez les Gones.

Après huit journées de championnat, le club rhodanien n’est que septième avec ses 12 points. Même si la deuxième place, occupée par Lens, ne se trouve qu’à trois unités devant, l’OL n’est pas vraiment à sa place en ce début de saison. Malgré des résultats un peu décevants, le travail de Peter Bosz est quand même salué du côté du Groupama Stadium. Ces dernières heures, Jean-Michel Aulas a d’ailleurs montré toute son admiration envers l’entraîneur néerlandais. Toujours juste et franc, que ce soit dans son vestiaire ou devant les médias en conférence de presse, l’ancien coach de l’Ajax assume ses choix, quitte à froisser certaines personnes. Un comportement qui change de celui de Rudi Garcia, comme l’avoue Nicolas Puydebois.

Bosz « ne se cache pas derrière de fausses excuses »

« À l’OL, on sent les prémices de quelque chose qui peut nous faire vibrer. Dans le jeu et dans l’état d’esprit. C’est pour ça que nous sommes indulgents. On sent qu’il y a un partage, que les consignes sont appliquées petit à petit par les joueurs. Bosz dit la vérité, il dit ce qu’il a vu, il ne ment pas aux gens. Que ce soit bien ou mauvais, il ne se cache pas derrière de fausses excuses, contrairement à ses prédécesseurs… Lui, il assume. C’est un renouveau à Lyon. Car l’OL se faisait souvent taper dessus sur le fait que son entraîneur cherche à se dédouaner après les défaites. Là, Bosz est sincère et ça se ressent », a lancé le consultant d’Olympique-et-lyonnais, qui pense que l’OL suit clairement le bon chemin sous les ordres de Bosz. Maintenant, il faudra que les bons résultats s’enchaînent, avec dans le viseur la deuxième place en L1 et un joli parcours en Europa League.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page