Presse

OL : L’heure de la révolution a sonné à Lyon !

Alors que la trêve internationale du mois d’octobre bat son plein, l’Olympique Lyonnais cherche à se remettre dans le droit chemin après un mauvais début de saison.

Après six journées de Ligue 1, le club rhodanien n’est que quatorzième du championnat avec sept points, soit à six unités du podium, son objectif principal en cette saison sans Coupe d’Europe. Autant dire qu’avec une seule victoire en poche, celle du départ en août contre Dijon, l’équipe de Rudi Garcia ne répond pour l’instant pas aux grandes attentes placées en elle. Ce qui inquiète Sidney Govou.

« Les titulaires actuels n’ont pas le niveau du Lyon auquel on a envie de penser »

« Quand on parle de Lyon aujourd’hui, on parle de tout sauf de terrain, c’est un problème. J’ai été critique avec pas mal de joueurs, mais j’ai adoré le discours récent de Aouar. Il a dit qu’il avait envie de faire gagner son club. Quand un joueur de cette stature a ce type de discours, ça me plaît, c’est quelque chose que j’aime entendre. L’OL est capable de gagner contre n’importe qui, d’être bon sur un match. Mais sur la durée, j’ai un gros doute. Je mets souvent le delta à Rémi Garde. Les gens ne se rendent pas compte que depuis, le club régresse en termes de football. Il faut l’accepter, même si l’arrivée de Juni a donné une flamme à tout le monde. Je ne veux pas faire l’ancien en disant c’était mieux avant, car c’est mieux aujourd’hui, mais on doit véhiculer les choses de façon différente. On ne va pas vivre avec des poteaux carrés toute notre vie, il faut s’adapter. Le club subit aujourd’hui plus que s’adapter. Les titulaires actuels n’ont pas le niveau du Lyon auquel on a envie de penser. C’est une vérité pour moi. Il faut accepter cette situation. Elle n’est ni catastrophique ni magnifique. Les choses vont changer si les gens prennent conscience de la situation actuelle », a lancé, dans Le Progrès, le consultant de Canal+, qui pense que l’OL doit suivre le guide Juninho pour lancer sa révolution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page