Presse

OL : Nicolas Puydebois prend la défense d’Aulas

Plus ou moins traité de menteur par Daniel Riolo après l’arrêt du match entre l’OL et l’OM dimanche soir, Jean-Michel Aulas a été défendu par Nicolas Puydebois.

Dans la foulée de l’Olympico, arrêté après que Dimitri Payet ait reçu une bouteille d’eau en pleine tête au poteau de corner, Jean-Michel Aulas a subi une grosse vague de critiques. En même temps, le président de l’OL a fait une déclaration à contre-courant de celles de Ruddy Buquet, l’arbitre de la rencontre, et de Pablo Longoria, le président de l’OM, en annonçant que l’arbitre a bien voulu reprendre le match avant de changer d’avis sous la pression des Marseillais. Après cela, Aulas a été accusé par Daniel Riolo de lancer une affaire dans l’affaire pour faire oublier l’incident intervenu dans son Groupama Stadium. Une fausse polémique puisqu’Aulas n’a pas menti, selon Nicolas Puydebois.

« Le président Aulas a dit la vérité »

« Pour être objectif et honnête, Aulas n’a pas menti après OL-OM. Suite à la première décision de l’arbitre de reprendre le match, on voit qu’Alvaro sort de ses gonds en tapant dans une porte. Il n’a pas fait tout ça parce que le match était arrêté. Il a eu cette réaction épidermique quand il a su que le match allait reprendre. Donc il y a bien quelqu’un qui a dit que le match allait reprendre, et c’est forcément l’arbitre… Peut-être que suite à certaines discussions, Ruddy Buquet a changé d’avis. Mais le président Aulas a dit la vérité. Surtout que les joueurs de l’OL ne seraient pas sortis à l’échauffement pour rien. Et le speaker du Groupama Stadium n’aurait pas annoncé la reprise du match si on ne lui avait pas demandé de le faire sans la validation du délégué de la LFP. Peut-être que l’arbitre avait décidé de ne pas reprendre le jeu, mais à un moment donné, il y a quelqu’un qui a pris la décision de reprendre, sinon il n’y aurait pas eu ces actes des Lyonnais et d’Alvaro. Aulas essaye de faire de son mieux, mais il n’est pas aidé… », a lancé le chroniqueur d’Olympique-et-lyonnais, qui sait qu’Aulas a vécu une semaine dernière très difficile, entre les débordements de l’Olympico et les déclarations fracassantes de Juninho…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page