Presse

OL : Philippe Violeau met la pression sur Lyon

Après 12 journées de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais est sixième du classement. Une place pas vraiment à la hauteur des attentes, mais l’équipe de Peter Bosz continue quand même à faire l’unanimité.

Il ne faut pas l’oublier. Il y a moins de trois mois, le club rhodanien traversait une petite crise après sa défaite à Angers et ses nuls contre Brest et Clermont pour débuter la saison. Mais depuis ce départ compliqué, le groupe de Peter Bosz a bien redressé la barre. Si l’OL est intraitable en Europa League, avec trois victoires en autant de journées, Lyon a aussi effectué une belle remontée en championnat. Désormais aux portes du Top 5 avec 19 points, les Gones n’ont que trois unités de retard sur le podium, l’objectif initial. Autant dire que la formation lyonnaise est sur le bon chemin pour réussir une belle saison. Mais pour cela, il faudra d’abord réaliser de solides résultats jusqu’en décembre, selon Philippe Violeau.

« Chacun fait beaucoup d’efforts »

« Après un début en dents de scie, on a senti une progression dans les performances. L’équipe monte en puissance. Il y a beaucoup de matchs d’ici à la trêve hivernale, et cette partie-là va être importante. Ça ne sera pas rédhibitoire, mais on dit souvent qu’il faut passer l’hiver bien positionné pour pouvoir sur la deuxième partie de championnat prétendre aux places convoitées par l’Olympique Lyonnais. On voit qu’un collectif se met en place. Le reproche qu’on pouvait faire lors des autres années, c’est que tout le monde ne faisait pas les efforts nécessaires pour rendre service à l’équipe. Actuellement, je trouve que chacun fait beaucoup d’efforts, ce qui est certainement l’explication des bons résultats entrevus par moments. Dans le football, si on ne fait pas les choses collectivement, c’est difficile de pouvoir obtenir des succès », a lancé, sur Olympique-et-Lyonnais, l’ancien joueur de l’OL, qui sait que Lyon va passer de vrais tests en novembre, avec des rencontres contre Rennes dimanche prochain puis l’OM après la trêve internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page