Presse

OL : Recalée par Aulas, Diacre se venge sur les Lyonnaises

En froid avec certaines joueuses cadres de l’équipe de France féminine, Corinne Diacre entretient surtout des relations tendues avec les Lyonnaises. Un conflit dont l’origine pourrait remonter jusqu’en 2014, à l’époque où la sélectionneuse souhaitait entraîner l’OL.

Ce rassemblement de l’équipe de France féminine se passe probablement dans une meilleure ambiance. La raison est simple, Corinne Diacre, testée positive au Covid-19, n’est pas présente avec son groupe. Sans doute un soulagement pour certaines cadres qui ne supportent plus leur sélectionneuse. On parle plus précisément des joueuses de l’Olympique Lyonnais que sont Wendie Renard, Eugénie Le Sommer ou encore Amandine Henry, dont la non-sélection a choqué les Fenottes. Il faut dire que cette série d’incidents laisse penser qu’il existe un problème entre l’OL et la technicienne.

« On nous l’a proposée mais… »

Et si ce conflit datait de l’année 2014 ? Car selon L’Equipe, Corinne Diacre aurait à cette époque sollicité le poste d’entraîneuse à l’OL, une candidature que le club dirigé par Jean-Michel Aulas n’a pas retenue. Puis c’est l’actuelle sélectionneuse qui aurait repoussé les avances lyonnaises pendant son passage à Clermont. « Il n’y a pas de passif avec Lyon, ou s’il y en a un je ne le connais pas, a réagi le dirigeant de l’OL féminin Olivier Blanc. De ce que je sais, on nous l’a proposée mais on n’a pas donné suite à ce moment-là. Je ne pense pas, et ce serait dommage, qu’il y ait une rancoeur. » En tout cas, cet épisode ne les a pas rapprochés…

toto

Un commentaire

  1. Lorsqu’on sait que ces matchs ce joue au détail près , il y a de quoi s’inquiéter pour le championnat d’Europe !…. Se passer des meilleures joueuses , c’est grave !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page