OLPresseVincent Duluc

OL : Un entraîneur étranger à Lyon ? C’est du pipeau balance Vincent Duluc

Actuellement troisième du championnat de France à sept points du deuxième Lillois et avec seulement trois points d’avance sur le quatrième Marseillais, l’Olympique Lyonnais a comme pour objectif depuis le début de saison de se qualifier directement pour la Ligue des Champions.

Si l’entraîneur, Bruno Genesio, ne remplit pas ses objectifs et que son équipe ne se qualifie pas en quarts de finale de C1 face à Barcelone, son poste pourrait bien être remis en question. Si les différentes presses ont déjà cité quelques noms depuis plusieurs semaines (Jardim, Blanc), l’incertitude demeure sur le nom d’un potentiel successeur.

Aulas se veut méfiant

Et pour Vincent Duluc, très proche du club rhodanien, on n’est pas prêt de voir un coach étranger débarquer à Lyon en raison d’un organigramme resserré : « Mais à présent que l’OL a trouvé un certain équilibre dans son fonctionnement, il est peu probable qu’il décide de le rompre. En regard de ce fonctionnement, la question du profil de l’entraîneur n’est pas innocente. En clair, est-ce que n’importe quel entraîneur, par exemple un étranger débarquant avec six adjoints, peut s’adapter à ce modèle ? Face à cette question, Jean-Michel Aulas est prudent : « Disons que l’on pourrait au moins en déduire qu’il faudrait que l’entraîneur soit ouvert à la décentralisation des décisions, et qu’il accepte de n’avoir pas son cheptel personnel, comme on a pu le voir dans certains clubs où cela s’est mal passé. » En décrypté : dans ce fonctionnement, l’entraîneur ne peut pas faire venir six joueurs qui appartiennent à l’écurie de son agent, ni avoir la totale mainmise sur le recrutement, et il lui faudra en partie travailler avec les techniciens en place. Sans oublier la nécessité de répondre à la vocation du club, qui est de faire prendre de la valeur aux jeunes formés au club ou achetés en post-formation,” a écrit le journaliste dans le quotidien L’Équipe qui croit savoir que le recrutement d’un coach étranger n’est pas vraiment la priorité du président de l’OL.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page