Presse

OM : Benedetto à la place de Thuram, pas le moindre regret

Convoité par l’Olympique de Marseille à l’été 2019, Marcus Thuram avait privilégié le Borussia Mönchengladbach et incité le club phocéen à recruter Dario Benedetto. De quoi donner des regrets aux Marseillais ? Pas forcément.

En voyant Marcus Thuram réaliser des débuts intéressants en équipe de France mercredi, les supporters de l’Olympique de Marseille ont sûrement repensé à l’anecdote confirmée cette semaine. Alors qu’il se rapprochait du club phocéen à l’été 2019, l’ancien Guingampais n’était finalement pas venu à cause du veto de son père Lilian. La direction olympienne s’était donc rabattue sur Dario Benedetto qui déçoit cette saison. Autant dire que certains fans expriment des regrets, contrairement au site du Phocéen.

« En Bundesliga, Marcus Thuram a marqué 11 buts, entre l’année dernière et cette saison. En 38 matchs. L’attaquant argentin de l’OM a également marqué 11 fois, mais en 36 matchs (et sans compter par exemple son but au Parc des Princes en début de saison qui était parfaitement valable), a rappelé le site pro-Marseille. Si l’on se penche un peu sur le parcours de Thuram en Allemagne, on se rend compte cette saison qu’il était sur le terrain pour les deux plus larges succès de son club (à Oberneuland en coupe 8-0 et à Donetsk en Ligue des champions 6-0) mais qu’il n’a pas planté un seul but. Curieux pour un attaquant. »

Deux attaquants incomparables

« En même temps, il joue sur l’aile gauche. Et c’est justement ce qui fait revenir au point de départ et amène à dire que la comparaison avec Benedetto n’a peut-être pas lieu d’être, ont souligné nos confrères. Car Benedetto a joué pleinement ce rôle de neuf, contribuant à lancer la saison dernière avec notamment ce but où il est au départ et à la finition contre Saint-Etienne pour la première victoire au Vélodrome d’AVB (1-0). Au delà des stats et du potentiel supposé, Marcus Thuram, à 22 ans, aurait-il pu tenir un rôle aussi capital ? Personne ne peut répondre à la question. » En tout cas, le néo-international français a prouvé qu’il savait résister à la pression.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page