Presse

OM : Ce journaliste prend peur pour Luis Henrique

Relégué au second rang dans la hiérarchie offensive de Jorge Sampaoli, Luis Henrique vit un début de saison compliqué sous le maillot de l’Olympique de Marseille.

Suite à un premier exercice plutôt correct avec le club phocéen, le Brésilien voulait s’imposer comme un titulaire à part entière dans l’esprit de Jorge Sampaoli. Sauf que pour l’instant, l’entraîneur argentin préfère aligner Konrad de la Fuente ou même Bamba Dieng dans le couloir gauche de son attaque. Entré en jeu à plusieurs reprises en début de saison, l’ancien attaquant de Três Passos a fini par avoir sa chance face à Angers mercredi, avec une première titularisation. Mais malgré toute sa bonne volonté, il a raté son match à cause notamment d’un face-à-face perdu contre Bernardoni en début de match. Sorti à l’heure de jeu, le joueur de 19 ans va maintenant devoir se relever de cet échec. Ce qui ne sera pas si facile, comme l’explique Jérémy Attali.

« Il doit devenir un tueur, il doit se faire mal »

« Je suis clément avec Luis Henrique. C’est un joueur que j’adore, j’aime beaucoup son jeu, sa qualité de centres. Il m’a surpris la saison dernière. Quand il est arrivé, je me demandais vraiment comment il allait s’intégrer dans cette équipe. Mais il a très bien fini la saison. Sauf que là, je suis embêté pour lui, car on dirait qu’il n’a plus confiance. Sur son occasion contre Angers, sa façon de s’approcher du gardien sans savoir quoi faire, alors que tout le monde voit la balle au fond, ça m’a un peu chagriné… Maintenant, pour remonter la pente, il va lui falloir un but. Mais est-ce qu’il en est capable dans l’état mental où il est ? J’espère juste qu’il n’est pas trop touché dans la tête. Car les qualités sont là. Pour l’instant, il a le potentiel pour qu’on est autant envie de le voir que De La Fuente. Mais il doit devenir un tueur, il doit se faire mal », a lâché le journaliste du Phocéen, qui espère que Luis Henrique arrivera, un jour, à justifier son transfert de 8 millions d’euros. Car pour l’instant, les supporters marseillais restent sur leur faim…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page