OMPresse

OM : C’est le « Has-been Project », le terrible tacle !

Suite à une saison totalement blanche, l’Olympique de Marseille s’apprête à faire sa révolution au cours de l’été prochain.

Jacques-Henri Eyraud a promis de grands changements au sein du Champions Project de Frank McCourt. Le premier d’une potentielle longue série est l’éviction de Rudi Garcia, la figure tutélaire du club phocéen depuis 2016. En changeant d’entraîneur, l’OM espère relancer une nouvelle dynamique, surtout si un coach comme André Villas-Boas venait à débarquer au Vélodrome. Mais avant cela, la direction ferait mieux de soigner le mal à sa base, c’est-à-dire au niveau de l’effectif. C’est en tout cas le conseil donné par Alexandre Jacquin.

« Dégraisser le mammouth »

« En misant sur des anciennes gloires sur le déclin, dès janvier 2017, l’OM de Jacques-Henri Eyraud a fait le choix du court terme. Pari perdu, malgré une épopée européenne 2018 qui restera dans les annales. Que faire, désormais, de tous ces joueurs rémunérés à prix d’or ? Obsolète, vétuste, périmée, cette grosse portion de l’effectif olympien n’intéresse plus grand monde. Le hic, c’est qu’elle représente une grande part de la masse salariale, à l’heure où les dirigeants de la maison bleue et blanche sont surveillés par les gendarmes financiers du football français (la DNCG) et européen (le FPF). Pire : ces trentenaires dépassés ont tous déclaré, les uns après les autres, qu’ils entendaient rester à Marseille la saison prochaine histoire de prendre leur revanche. Le Has-been Project est-il en marche ? S’ils veulent relancer la machine, les membres de l’état-major phocéen devront impérativement dégraisser le mammouth… Mais est-ce possible ? », a questionné le journaliste de La Provence, qui sait que des joueurs comme Strootman ou Rami sont des plaies pour le futur de l’OM…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page