Ligue 1OMPresse

OM : Denis Balbir dit stop aux antis-Garcia

D’abord éliminé de l’Europa League avec un seul petit point au compteur en six journées, l’Olympique de Marseille est ensuite sorti par la petite porte en Coupe de la Ligue au Vélodrome face à Strasbourg. Et ce n’est pas tout, les olympiens ont eu le plus grand mal à ramener un point d’Angers en Ligue 1 juste avant la trêve (1-1). Autant dire que l’OM se retrouve dans une situation délicate avant d’aborder la deuxième partie de saison.

« Les mêmes qui veulent le voir partir aujourd’hui considéraient que c’était le meilleur coach du monde il y a six mois. »

Interrogé par le site But, Denis Balbir a préféré temporiser au moment de parler d’un possible départ de Rudi Garcia : « Cette semaine, l’Olympique de Marseille a eu beaucoup de mal. On sent bien qu’il y a un malaise. Cette mauvaise période est la responsabilité de tous. Personne ne les fuit, mais personne ne trouve non plus les solutions. On sait d’ores et déjà que le mercato a été l’un des plus gros ratés de l’histoire du club. On savait qu’avec la saison énorme faite par Thauvin, Payet et Luiz Gustavo, l’OM avait tiré le maximum du maximum de son groupe. Marseille a mal anticipé. L’OM a même été plus loin en faisant resigner Rudi Garcia jusqu’en juin 2021. Maintenant on parle de son limogeage qui coûterait au club 12 M€… Est-ce que limoger l’entraîneur peut être la solution ? Les supporters le croient. On voit qu’ils lui en veulent beaucoup. C’est Rudi Garcia qui a amené cet effectif au sommet de l’Europe. Je ne pense pas qu’une cabale contre un entraîneur soit justifiée. Je pense surtout que Rudi Garcia a eu le tort de ne pas faire son mea-culpa assez souvent. Les mêmes qui veulent le voir partir aujourd’hui considéraient que c’était le meilleur coach du monde il y a six mois. À mes yeux, la priorité est surtout de faire un mercato d’hiver judicieux pour enfin rattraper les erreurs du passé, » a réagi le journaliste qui déclare l’état d’urgence pour le prochain mercato marseillais.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page