Presse

OM : Fabrizio Ravanelli envoie son CV à Eyraud

Encore et toujours en quête d’un nouveau « Head of Football », qui devra remplacer Andoni Zubizarreta, l’Olympique de Marseille a reçu une belle proposition.

Un mois après le départ d’Andoni Zubizarreta, le club phocéen n’a toujours pas compensé le départ de son ancien directeur sportif espagnol. Si Frank McCourt et Jacques-Henri Eyraud ont assuré le maintien de leur projet avec André Villas-Boas à sa tête, la direction de l’OM cherche encore son futur « Head of Football ». Si la piste menant à Olivier Pickeu semble toujours la plus chaude du côté de Marseille, la formation olympienne a reçu un joli CV ces dernières heures. Puisque c’est Fabrizio Ravanelli en personne qui a officiellement postulé à l’annonce faite par JHE sur Linkedin il y a quelques semaines.

Ravanelli veut « accomplir quelque chose d’important » à l’OM

« Directeur sportif à l’OM, c’est un poste qui m’intéresse, bien sûr, même s’il est difficile pour moi de m’exprimer là-dessus. Ce n’est un secret pour personne que l’OM reste toujours dans mon coeur. Dès mon arrivée à Marseille, je suis tombé amoureux de cette ville et de ces supporters. DS, c’est un poste crucial dans un club qui doit être occupé par quelqu’un d’expérience, qui connaît les réseaux du football international. Je suis issu de la Série A et j’ai connu la France, la Premier League et même l’Écosse en tant que joueur. J’ai beaucoup de relations aujourd’hui dans le monde du football puisque je n’en suis jamais sorti. Il faut aussi avoir de bonnes relations avec l’extérieur, notamment les supporters, et c’est mon cas à l’OM. J’aimerais tant revenir un jour pour y accomplir quelque chose d’important. Le mercato ? C’est un marché particulier où il faudra avoir de bonnes idées. Je connais évidemment tous les joueurs italiens, mais pas seulement, parce que c’est mon travail. Je suis très documenté sur les joueurs en France, en Angleterre, en Allemagne… Donc oui, des idées, il y en a, et notamment en Italie où il y aurait de très bons coups à faire pour des prêts. L’OM a besoin de joueurs de caractère qui ont envie de se battre pour ce maillot, comme on l’a vu cette saison. C’est un maillot qui pèse lourd et qu’il faut être capable d’assumer. Il ne faut pas se tromper sur les choix », a détaillé, sur Le Phocéen, l’ancien attaquant de l’OM (1997-1999), qui rêverait donc de retrouver un travail dans le foot, après des échecs sur les bancs d’Ajaccio (2013) et de Kiev (2018).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer